•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nasdaq achète la société terre-neuvienne de technologie Verafin pour 2,75 G$

La façade de Verafin, à Saint-Jean.

La firme Verafin est considérée comme un des plus importants succès de l'industrie des technologies à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada

Le groupe Nasdaq, géant new-yorkais de la technologie, achètera la société terre-neuvienne Verafin pour 2,75 milliards de dollars américains.

Verafin, fondée à Saint-Jean (T.-N.-L.) en 2003, fournit des logiciels antifraude à plus de 2000 établissements financiers en Amérique du Nord. La société est considérée comme un important succès de l’industrie terre-neuvienne des hautes technologies.

Les deux compagnies soutiennent, dans un communiqué, que la combinaison des produits de Verafin et la portée internationale du groupe Nasdaq, un important joueur du secteur financier, créeront un leader mondial [...] dans la lutte contre le crime financier.

Lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs, jeudi, la présidente-directrice générale de Nasdaq, Adena Friedman, a qualifié l’accord d’importante étape stratégique pour sa compagnie.

Adena Friedman debout derrière un écran sur lequel est écrit Nasdaq.

Adena Friedman

Photo : The Associated Press / Mary Altaffer

Notre objectif, depuis le début, était de créer un réseau mondial pour lutter contre le crime financier, indique Brendan Brother, l’un des cofondateurs de Verafin. On a commencé il y a 18 ans et cette entente va nous permettre d’accélérer cette vision.

Les services infonuagiques de Verafin aident les banques et les coopératives de crédit à détecter les fraudes et à enquêter sur elles et sur le blanchiment d’argent, ainsi qu'à assurer la conformité réglementaire. Mme Friedman espère que le réseau et l’expérience de Nasdaq permettront à Verafin d’obtenir des contrats avec plus de banques internationales.

Le siège social reste à Saint-Jean

Environ 600 personnes travaillent actuellement pour Verafin, mais M. Brothers indique que Nasdaq promet d'ajouter environ 180 nouveaux postes dans la prochaine année.

L’accord représente un vote de confiance majeur et une victoire importante pour le secteur des technologies et de l’innovation de la province de Terre-Neuve-et-Labrador, indique Jamie King, président-directeur général de Verafin, dans un communiqué.

Nasdaq indique que le siège social de Verafin demeurera à Saint-Jean. L’équipe de direction de Verafin reste intacte.

Nasdaq promet d’investir davantage en recherche et en développement à Terre-Neuve-et-Labrador et annonce un financement de 1 million de dollars destiné au centre d’innovation Genesis de l’Université Memorial. La société américaine créera également six nouvelles bourses pour des étudiants à l’Université.

L’achat devrait être finalisé au début de 2021, sous réserve de l’obtention des approbations réglementaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !