•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plainte formelle déposée contre le préfet de La Broquerie pour avoir manifesté à Steinbach

Des manifestants sont regroupés, deux d'entre eux tiennent des pancartes disant que le port du masque représente un contrôle.

Des manifestants ont pris part à un rassemblement à Steinbach le samedi 14 novembre.

Photo : CBC/Radio-Canada / Austin Grabish

Radio-Canada

Une plainte formelle a été déposée par des conseillers municipaux à l’intention du préfet de la municipalité rurale de La Broquerie, Lewis Weiss, pour sa participation à une manifestation antimasque, qui a eu lieu samedi dernier à Steinbach.

Lewis Weiss a pris part, avec plus d’une centaine de personnes, à la manifestation pour protester contre les ordonnances de la santé publique provinciale, malgré la restriction d’un maximum de cinq personnes pour les rassemblements.

Les manifestants ne respectaient pas la distanciation physique et ne portaient pas de masque. Le préfet de La Broquerie, pour sa part, est aussi intervenu sur la scène pour s'exprimer et appuyer les manifestants antimasque.

Le conseiller municipal de La Broquerie Ivan Normandeau avoue être déçu par le geste de Lewis Weiss.

Il se rend à la manifestation et ne suit pas les directives de la province, il contrevient à notre code de conduite et à notre politique.

Ivan Normandeau, conseiller municipal de La Broquerie

Ivan Normandeau dit que, tout comme trois autres conseillers municipaux, il a déposé la plainte lors de la séance virtuelle du conseil municipal mercredi soir.

Un avertissement de la ministre

Durant la séance, les conseillers municipaux ont parlé d’une lettre envoyée par la ministre des Relations avec les municipalités, Rochelle Squires, au préfet, un jour avant la manifestation de Steinbach. La ministre demandait au préfet de suivre les directives provinciales.

Dans sa lettre, la ministre avertissait aussi le préfet qu'il risquait de recevoir des amendes ou d'être suspendu de ses fonctions s’il contrevenait au code de conduite municipal.

Un agent est en train de rédiger une amende, une femme est à côté de lui et le préfet est dans son véhicule.

Le préfet de La Broquerie, Lewis Weiss, est dans son véhicule. Un agent lui donne une amende de 1 296 $ pour ne pas avoir respecté les directives provinciales concernant la COVID-19.

Photo : CBC/Radio-Canada / Austin Grabish

Lewis Weiss a tout de même participé à la manifestation, et un des agents lui a donné, comme à d’autres manifestants, une amende de 1296 $.

Durant la séance du conseil municipal, Paul Gauthier a dit que plusieurs habitants de la circonscription avec manifesté leur inquiétude. Deux d’entre eux ont d’ailleurs envoyé une lettre.

Les deux lettres ont été lues durant la séance. L’une d’entre elles qualifie les actions du préfet de déplorables et d'utilisation indue de sa tribune.

La démission du préfet demandée

Durant la séance, Paul Gauthier a demandé si le préfet Lewis Weiss pouvait démissionner.

Le préfet a défendu sa participation à la manifestation. Il a maintenu avoir participé en raison de ses opinions personnelles, et non pas en raison de celles des citoyens.

La province entamera une révision de la plainte contre le code de conduite du préfet et offrira des recommandations, selon le conseiller municipal Ivan Normandeau. Il pourrait s'agit amendes ou d'une suspension des fonctions du préfet.

Les recommandations seront par la suite votées par le conseil municipal, précise M. Normandeau.

Avec les informations de CBC/Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !