•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chercheur de l’Alberta pourrait trouver un traitement au diabète

Une personne mesure son taux de glucose dans le sang.

Au Canada, près de trois millions de personnes vivent avec le diabète.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une équipe de chercheurs est plus proche que jamais de trouver un remède au diabète de type 1 et 2, selon l’Université de l’Alberta.

Le Dr James Shapiro de la Chaire de recherche du Canada en chirurgie de transplantation et médecine régénérative explique qu’il tente de transformer le sang d'un patient en cellules productrices d'insuline pour les guérir du diabète. Mais, son équipe en est toujours au stade de tester leur découverte en laboratoire sur des souris.

Les résultats semblent toutefois encourageants : On a réussi à guérir un certain nombre de souris diabétiques en transplantant des cellules sanguines d’humains atteints du diabète de type un et deux et en les transformants en cellules d'insuline, indique James Shapiro, le chercheur principal.

Le diabète de type 1

  • Il s’agit d’une maladie auto-immune qui détruit les cellules bêta productrices d'insuline du pancréas.
  • L’incapacité de l'insuline à réguler le taux de glucose dans le sang mène à des pics de glycémie qui peuvent causer de graves dommages aux organes (insuffisance rénale, maladie cardiaque et accident vasculaire cérébral) et même la mort.
  • Son origine reste inconnue.

Pour son équipe et lui, la prochaine étape serait d'arriver à transplanter dans les patients les cellules transformées dans des bioréacteurs spéciaux.

La beauté de cette technologie est qu’il s’agit des cellules mêmes des patients. Donc, leur système immunitaire ne les rejettera pas.

Dr James Shapiro

Si l’étude s’avère un succès, fini les médicaments antirejet et les injections d'insuline à vie pour une personne atteinte de la maladie.

En recherche de financement

Cependant, pour atteindre ce but et pousser plus loin cette étude, l’équipe de recherche a besoin présentement de 22 millions de dollars.

Ce serait pour payer d’autres chercheurs, des techniciens et des bioréacteurs. Cela permettrait de traiter la première poignée de patients en Alberta, précise le chercheur.

Le Dr Shapiro espère donc que 22 millions de Canadiens fassent don d’un dollar pour lui permettre d’accéder à un autre niveau.

Le groupe de recherche a collaboré avec des chercheurs partout dans le monde pour arriver à obtenir de si bons résultats.

D’après James Shapiro, il y aurait 422 millions de personnes souffrant du diabète sur la planète. Au Canada, c’est près de 3 millions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !