•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort suspecte à Gatineau : la police arrête un suspect, en recherche un autre

Portrait de l'homme, soumis par la police.

Nicholas Brazeau-D'Avignon est recherché par la police de Gatineau.

Photo : Gracieuseté : SPVG

Radio-Canada

Les agents du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) ont procédé mardi à l'arrestation d'un suspect en lien avec la découverte d’un corps à l’extérieur d’une station-service samedi. La police est à la recherche d'un autre suspect.

Jeudi, le SPVG a confirmé être à la recherche d’un homme, soupçonné d'être l'auteur du meurtre. 

Nicolas Brazeau-D'Avignon, 31ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour meurtre non prémédité. Il est activement recherché par la police de Gatineau.

Danny Hamel-Racine, un citoyen de Gatineau de 32 ans, a comparu mercredi à la Cour du Québec pour faire face à une accusation d'homicide au deuxième degré de Matthew Francis O'Heron, 35 ans.

Des voitures du SPVG devant la station-service où a été découvert le corps.

Le corps de Matthew Francis O'Heron a été découvert à l'extérieur de cette station-service de Gatineau samedi. Son décès a été constaté à l'hôpital.

Photo : S.B.

Danny Hamel-Racine a été arrêté vers 17 h, mardi, dans le secteur de Gatineau. Le suspect était connu des policiers pour divers crimes, et d'autres accusations pourraient s'ajouter soutient le SPVG.

D'abord considéré comme une mort suspecte en matinée, le SPVG a confirmé, en fin d'après-midi samedi, qu'il s'agissait d'un homicide, le troisième cette année sur son territoire.

Les policiers ont été alertés par un citoyen qui a découvert un corps inanimé vers 6 h 35 samedi matin, à l’extérieur du garage de la station-service Ultramar située au 1385, boulevard La Vérendrye Ouest.

Selon les informations des autorités, l'autopsie pratiquée par le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec a permis de déterminer que la mort résulte d'une blessure par arme piquante et tranchante.

Le SPVG poursuit son enquête.

D'autres accusations pourraient s'ajouter, et d'autres arrestations pourraient avoir lieu.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.