•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aide provinciale ne couvre que 3 % des pertes, dénoncent deux hôteliers

Un cocher avec des touristes dans le Vieux-Québec.

Un cocher avec des touristes dans le Vieux-Québec

Photo : ICI Radio-Canada/Maxime Corneau

Bien qu’ils apprécient l’aide de 38 millions de dollars annoncée par le gouvernement Legault, deux hôteliers de Québec estiment que les montants sont beaucoup trop petits pour leur permettre de passer à travers la crise.

Aux yeux de Michelle Doré, la seule bonne nouvelle dans l’annonce de la ministre du Tourisme, c’est qu’il s’agit cette fois d’une aide financière directe et non d’un prêt. La propriétaire de trois hôtels dans le Vieux-Québec s’attend à recevoir 42 000 $.

Il n'y a personne qui va pouvoir survivre avec ça. C'est complètement fou. Mes pertes sont de l'ordre de 30 à 40 fois ce que je vais recevoir , calcule la femme d’affaires. Pour illustrer ce que représente le montant d’aide pour son entreprise, elle explique qu’il permet de couvrir à peine 10 % des taxes municipales qu’elle devra payer cette année.

Michelle Doré, propriétaire de trois hôtels dans le Vieux-Québec

Michelle Doré, propriétaire de trois hôtels dans le Vieux-Québec

Photo : Radio-Canada

Michelle Doré se sent totalement abandonnée et reproche au gouvernement d’avoir débloqué des sommes pour Montréal sans enveloppe équivalente pour la capitale. C'est comme s'ils avaient oublié la ville de Québec. En effet, l'annonce de la ministre du Tourisme prévoit un montant de 2,5 millions de dollars pour relancer le tourisme d'affaires dans la métropole.

Olivier Donzelot, copropriétaire du Château Fleur de Lys, dresse le même constat et résume l’aide provinciale à un coup de pouce qui nous aide un petit peu . Il ne crache pas sur les quelque 12 000 $ qu’il devrait recevoir, mais calcule que le montant équivaut à 1,6 % des pertes qu’il encaissera cette année.

Olivier Donzelot, copropriétaire du Château Fleur de Lys

Olivier Donzelot, copropriétaire du Château Fleur de Lys

Photo : Radio-Canada

C'est vraiment marginal, mais on le prend. Chaque pas qui est fait dans la bonne direction, on le prend.

Une citation de :Olivier Donzelot, copropriétaire du Château Fleur de Lys

On demande beaucoup plus et on continue de demander beaucoup plus, ajoute le gestionnaire de ce petit hôtel de sept chambres. Il demande aussi plus de clarté au gouvernement quant au temps des Fêtes qui approche, notamment à savoir si les restaurants et les musées pourront rouvrir, question de ramener un peu d’achalandage dans le Vieux-Québec.

Les deux hôteliers, tout comme l’Association hôtelière de la région, demandent à ce que les canaux de communication restent ouverts avec le gouvernement du Québec pour développer un plan d’aide plus généreux.

Bruno Savard discute avec Alain Girard, propriétaire des hôtels Château Laurier Québec et Château Bellevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !