•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture imminente de La Cage de Trois-Rivières

La Cage - Brasserie sportive de Trois-Rivières.

La Cage - Brasserie sportive doit rouvrir au début du mois de décembre.

Photo : Radio-Canada / Daniel Ricard

Quatre mois après sa fermeture, La Cage – Brasserie sportive de Trois-Rivières rouvrira ses portes dès le mois de décembre. C’est du moins la date visée par les entrepreneurs trifluviens qui ont décidé de relancer cette institution ayant pignon sur rue depuis près de 20 ans.

C’est Tommy Boisvert et Cédric Bournival, les propriétaires du RoofTop et de La Brasserie au centre-ville, qui ont décidé de faire revivre ce restaurant du boulevard des Forges. Ils vont opérer cette franchise acquise au Groupe Sportscene, propriétaire de la chaîne.

Dans les dernières semaines, d’importants travaux ont été réalisés à l’intérieur de l’édifice. Le nouvel affichage extérieur a également été apposé sur la façade au cours des derniers jours. Une période de recrutement a permis de faire l’embauche d’environ 70 employés, selon les nouveaux propriétaires.

Fermeture en juillet

La Cage avait été contrainte de fermer ses portes définitivement à la mi-juillet en raison de difficultés financières vécues par l’entreprise.

En 2015, le Groupe Sportscene a dévoilé une nouvelle image de marque et un nouveau positionnement. La Cage aux sports est ainsi devenue La Cage – Brasserie sportive.

Cette restructuration impliquait notamment la rénovation des salles à manger des restaurants de la chaîne. Ces travaux devaient avoir lieu incessamment à Trois-Rivières, mais la pandémie est venue contrecarrer les plans de l’entreprise.

Salle à manger vide d'un restaurant La Cage - Brasserie sportive.

La succursale de Trois-Rivières de La Cage - Brasserie sportive est fermée depuis le mois de juillet.

Photo : Facebook / La Cage - Brasserie sportive / Vincent Ethier Photography

Les restaurants ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs mois au printemps. Quelques semaines après la réouverture, à la fin-juin, la direction affirmait que le succès espéré ne s’était pas produit.

L’établissement a fermé le 13 juillet dernier entraînant la mise à pied d’une trentaine d’employés. À ce moment, le Groupe Sportscene indiquait être toujours intéressé par le marché de Trois-Rivières.

Deux ouvertures en pleine pandémie

Certains diront qu’il faut avoir les reins solides pour ouvrir un restaurant en pleine pandémie, alors que la tendance est beaucoup moins réjouissante à l’heure actuelle. Avec La Cage, les entrepreneurs derrière ce projet en sont à leur deuxième ouverture en quelques mois.

La Brasserie a ouvert ses portes au mois d’août dans les locaux qu’occupait autrefois Le Houston.

Frédéric Laurin, professeur d’économie à l’Université du Québec à Trois-Rivières, souligne qu’un restaurant est un projet à long terme. Le déconfinement et l’accès à un vaccin pourraient même engendrer un boom économique, selon lui.

Il y a des entrepreneurs qui se positionnent maintenant, parce qu’il y a des opportunités à faire. Il y a des restaurants qui, malheureusement, ont des difficultés financières, qui sont vendus, qui ferment leurs portes, donc ça crée quand même des opportunités pour se positionner à plus long terme sachant que la croissance économique va revenir, dit-il.

Homme debout à l'extérieur dans un décor d'hiver

Frédéric Laurin, professeur d'économie à l'UQTR.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

La clé, explique M. Laurin, réside dans l’offre qui est proposée à la clientèle. Il y a des restaurants qui sont très fonctionnels tout au long de l’année, parce qu’ils offrent quelque chose de plus que seulement la restauration.

Il y a toujours de la place pour des entrepreneurs, mais à partir du moment où on offre toujours une valeur ajoutée par rapport à ce qui se fait sur le marché pour se sécuriser une demande. Qu’est-ce qu’on offre de différent des autres? Parce qu’on sait que la restauration, les marges [de profits] sont très petites, poursuit-il.

La Cage – Brasserie sportive compte à l’heure actuelle 36 restaurants dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !