•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9 nouveaux cas de COVID-19 au N.-B., Moncton s’approche de la phase orange

Un homme grimace lorsqu'on lui prélève de la narine un échantillon pour un test de dépistage de la COVID-19, le 22 septembre 2020 à Le Blanc-Mesnil, en France.

Un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Reuters / Gonzalo Fuentes

Catherine Allard

Le Nouveau-Brunswick signale neuf nouveaux cas de COVID-19 mercredi. La région de Moncton, où sont recensés la majorité des cas, pourrait bientôt basculer en phase orange, prévient la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Face à une augmentation inquiétante des cas dans la région de Moncton, la médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick dit qu’il est bien possible que la région passe en phase orange.

On évalue les actions qu’on devrait prendre d’ici les prochains jours. C’est vraiment inquiétant qu’il y ait autant de cas. Ça évolue vraiment vite, dit Jennifer Russell.

La médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell en entrevue le 18 novembre 2020.

La médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell prévient les résidents de la grande région de Moncton (zone 1) qu'ils pourraient bientôt basculer en phase orange.

Photo : Radio-Canada

C’est vraiment le temps pour tous les gens de suivent les directives de la santé publique, de porter des masques, de respecter la distanciation physique et de garder les nombres de contacts étroits très bas.

Elle recommande également aux gens de rester à la maison s’ils sont malades et de se faire tester même si leurs symptômes sont faibles.

Neuf nouveaux cas mercredi

La province signale, mercredi, cinq nouveaux cas dans la région de Moncton, deux dans la région de Saint-Jean, un dans la région de Fredericton et un dans la région de Bathurst. La majorité des nouveaux cas sont des personnes âgées de moins de 40 ans.

Ces cas font tous l'objet d'enquêtes et les personnes concernées sont en isolement, selon les autorités sanitaires.

Il y a actuellement 40 cas actifs au Nouveau-Brunswick. Aucune de ces personnes ne se trouve aux soins intensifs.


Avis d'exposition sur des vols d'Air Canada

La Santé publique prévient qu'un voyageur porteur du virus aurait pu être contagieux alors qu'il voyageait à bord des vols suivants, le dimanche 15 novembre :

  • le vol Air Canada 8954, de Winnipeg à Toronto, qui est arrivé à 20 h 16
  • le vol Air Canada 8918, de Toronto à Moncton, qui est arrivé à 23 h 43

Les personnes qui étaient à bord de ces vols devraient surveiller l’apparition de symptômes pendant 14 jours.

Une bulle fragile

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick est lui aussi inquiet de l’évolution de la situation.

Blaine Higgs affirme qu’une révision de l’état de la bulle atlantique et des règles entourant les voyages pourrait être nécessaire si le nombre de cas COVID-19 continue d’augmenter dans la province et en Nouvelle-Écosse.

Il rappelle que la durabilité de la bulle n’est pas un acquis, mais se fait tout de même rassurant. Je ne pense pas que nous soyons tout à fait prêts à revenir à une frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

Blaine Higgs ajoute qu’il pourrait aussi être nécessaire d’imposer davantage de restrictions sur les voyages en dehors de la bulle atlantique, notamment pour les travailleurs essentiels qui s’accordent trop de liberté lors de leur période d’isolement modifiée.

Des discussions à ce sujet sont prévues cette semaine à Fredericton.

Avec des informations de Karine Godin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !