•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Î.-P.-É. reprend le dessus après le report de chirurgies en raison de la COVID-19

Des médecins dans une salle d'opération

Les autorités de la santé à l’Île-du-Prince-Édouard estimaient qu’environ 1120 opérations chirurgicales non urgentes ont dû être reportées en raison de la pandémie.

Photo : iStock

Radio-Canada

Environ 72 % des opérations chirurgicales non urgentes qui avaient été reportées en raison de la pandémie de COVID-19 ont été effectuées à l'Île-du-Prince-Édouard, selon le ministère de la Santé.

Lorsque l’état de crise sanitaire a été déclaré en mars dernier, le réseau de santé de la province a cessé d’effectuer des interventions chirurgicales non urgentes afin de préparer le système hospitalier à une éventuelle éclosion de COVID-19.

Les chirurgiens ont effectué 881 opérations à l’hôpital Queen Elizabeth, à Charlottetown, depuis la reprise des chirurgies électives cet été.

Environ 110 autres opérations ont été réalisées à l’hôpital de Prince County, à Summerside.

James Aylward en entrevue

Le ministre de la Santé James Aylward a souligné que les chiffres pourraient être meilleurs, mais certaines personnes auraient décliné les propositions du système de santé.

Photo : CBC/Al McCormick

Le ministre de la Santé, James Aylward, explique que le nombre de chirurgies réalisées pourrait être encore plus important, mais certains patients n’étaient pas disponibles à la date qui leur avait été proposée.

Certaines personnes sont aussi craintives par rapport à l’idée d’aller à l’hôpital pour se faire opérer en pleine pandémie, ajoute-t-il.

Selon le ministre Aylward, d’autres raisons expliquent le report de certaines opérations.  Certaines personnes voulaient se faire opérer pendant l’hiver plutôt que pendant l’été ou l’automne où elles pourraient encore être actives, explique M. Aylward.

Robert Henderson, ministre de la Santé et du Mieux-être de l'Île-du-Prince-Édouard

Le député libéral Robert Henderson presse le gouvernement à mettre jour le dossier des chirurgies reportées.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Le député libéral, Robert Henderson, a demandé des explications au sujet de certaines chirurgies essentielles qui n’auraient pas encore été effectuées.

Le ministre de la Santé a expliqué que l’imminence d’une deuxième vague dans la province oblige le réseau de santé à être prudent quant au nombre d'opérations chirurgicales réalisées.

Selon M. Aylward, en cas d’une éventuelle éclosion de cas à l’île, les lits de soins intensifs pourraient être occupés par des patients atteints par la COVID-19.

Si nous avons une deuxième vague, nous n’avons aucune idée pour le moment de ce à quoi cela pourrait ressembler, a-t-il déclaré.

En juin dernier, les autorités de la santé à l’Île-du-Prince-Édouard estimaient qu’environ 1120 opérations chirurgicales non urgentes ont dû être annulées depuis la mi-mars en raison de la pandémie de la COVID-19.

Avec des renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !