•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cerfs à Longueuil : arrestation d'un homme pour menaces contre la mairesse Parent

Sylvie Parent, mairesse de Longueuil

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, aurait reçu des menaces de mort à la suite de l’annonce de l’abattage prévu d’une quinzaine de cerfs de Virginie dans le parc Michel-Chartrand.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Un homme a été arrêté mardi pour des menaces qui ont été proférées au cours des derniers jours à l'endroit de la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, et d'élus de la Ville de Longueuil.

Ces menaces auraient été transmises après que la Ville de Longueuil a annoncé qu'elle avait décidé de capturer et d'abattre une quinzaine de cerfs de Virginie du parc Michel-Chartrand.

La décision a d'ailleurs été adoptée à la majorité au conseil exécutif de la Ville dans la nuit de mardi à mercredi.

Selon la porte-parole du Service de police de l'agglomération de Longueuil, Claudine Després, l'homme qui a été arrêté est âgé d'une vingtaine d'années.

L’homme, qui n’est pas résident de l’agglomération de Longueuil, a été libéré sous certaines conditions et devrait faire face à des accusations criminelles. Le dossier a été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Claudine Després, porte-parole du SPAL
Un chevreuil qui broute.

La Ville de Longueuil considère que les chevreuils menacent l'habitat du parc Michel-Chartrand.

Photo : Radio-Canada

Le SPAL ajoute qu'il poursuit son enquête relativement à deux autres dossiers de menaces en lien avec le plan de gestion de la population de cerfs de Virginie et que d'autres arrestations pourraient être faites.

C'est jeudi dernier que la police a annoncé l'ouverture d'une enquête après que la mairesse Sylvie Parent eut reçu au moins une menace. Le SPAL avait précisé qu'un dossier de menace avait été jugé suffisamment sérieux pour entreprendre une enquête policière.

Le SPAL rappelle que toute menace, faite au téléphone, par écrit et sur les médias sociaux, peut mener à des accusations criminelles.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.