•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débuts victorieux dans la « bulle » pour les Remparts

Des joueurs célèbrent après un but dans le coin de la patinoire.

Les Remparts ont signé une victoire de 4-2 à leur premier match en 43 jours.

Photo : Alexandre Régimbald

Les Remparts ont mis la touche finale à une première journée de compétition sans accroc, mardi soir, au Centre Vidéotron, en signant une convaincante victoire de 4-2 sur les Cataractes de Shawinigan. Maintenant que les sept équipes de la Ligue de hockey junior majeur en zone rouge sont bel et bien arrivées à Québec, place au hockey.

Ça fait trois ans que je suis dans la ligue, mais j’avais l’impression que c’était mon premier match tellement ça faisait longtemps, a résumé l’attaquant des Remparts Gabriel Montreuil, après le premier match des siens en 43 jours.

Quelques heures après que l’Armada de Blainville-Boisbriand et les Tigres de Victoriaville aient brisé la glace dans l’environnement contrôlé du Centre Vidéotron, c’est tout sourire que les joueurs des Remparts et des Cataractes ont sauté sur la patinoire devant des gradins vides pour la période d’échauffement, mardi soir.

À son premier match depuis qu’il a été ignoré au repêchage de la LNH, Théo Rochette a ouvert la marque rapidement pour les diables rouges. Ils n’ont jamais vraiment regardé derrière par la suite, contrôlant la rencontre pratiquement du début à la fin.

Théo Rochette sur la glace

À son premier match depuis qu'il a été ignoré au repêchage de la LNH, Théo Rochette a amassé un but et une passe, étant nommé la première étoile du match.

Photo : LHJMQ

Agréablement surpris de voir ses joueurs commencer le match sur les chapeaux de roue malgré la longue pause, Patrick Roy a fait l’éloge de son équipe après la victoire. Je suis vraiment fier. J’ai un groupe extraordinaire qui pendant quasiment deux mois ne s’est jamais plaint et continuait à pratiquer, a salué l’ex-numéro 33.

Une bulle bien pensée, selon Patrick Roy

Quant à l’environnement contrôlé à l’hôtel et au Centre Vidéotron, l’entraîneur-chef des Remparts n’avait que de bons mots.

Je suis vraiment content de voir comment ça se passe jusqu’à maintenant. On se croise les doigts pour que tout aille bien, mais la ligue a vraiment tout mis en place pour s’assurer d’une bonne sécurité.

Patrick Roy

L’homologue de Roy chez les Cataractes, Ron Choules, ne pouvait pour sa part se prononcer. Le premier match de sa troupe à Québec avait été devancé d’une journée en raison de l’arrivée retardée des Voltigeurs. Shawinigan s’est donc amené directement au Centre Vidéotron, mardi, avant même que les valises soient posées à l’hôtel.

Pas question pour Choules toutefois d'en faire une excuse. Ses joueurs ont tout simplement raté leur entrée.

On n’était pas prêt. Québec a travaillé plus fort que nous. On l’a eu dans les dents, mais je pense que c’est une bonne affaire, a lancé l'entraîneur visiblement frustré de la tenue des siens.

Toutes les équipes sont arrivées

Cloués à Drummondville la veille parce qu’un joueur de l’équipe avait reçu un résultat non concluant à son test de dépistage de la COVID-19, les Voltigeurs ont pu pousser un soupir de soulagement, mardi. L’ensemble des joueurs et entraîneurs de l’équipe avaient à nouveau été testés, lundi, et tous les résultats ont été négatifs.

La septième et dernière équipe attendue à Québec est donc débarquée à l’hôtel Delta, mardi soir, avec à peine 24 h de retard.

Des photos grandeur nature de partisans des Remparts derrière le banc des Cataractes.

Les seuls sièges occupés au Centre Vidéotron l'étaient par des photos grandeur nature de partisans des Remparts.

Photo : LHJMQ

Notons par ailleurs que comme les Cataractes de Shawinigan avaient été désignées comme l’équipe hôte dans le match contre les Remparts, ce sont les commanditaires de l’équipe de la Mauricie qui avaient été placées sur les bandes du Centre Vidéotron.

Il en sera de même à chaque match durant les dix prochains jours, chaque équipe étant l’hôte de trois de ses six matchs dans la bulle.

Incertains de pouvoir jouer, les joueurs européens entrés au Canada grâce à un visa de travail, ces derniers mois, ont finalement reçu le feu vert de la Ligue canadienne de hockey, mardi.

Les Finlandais Aapo Siivonen et Viljami Marjala étaient donc en uniforme pour les Remparts, ce dernier amassant une première mention d’aide dans la LHJMQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !