•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Club Med misera d'abord sur les touristes canadiens dans Charlevoix

Le Club Med Québec Charlevoix en construction, vu de l'intérieur du bâtiment principal

Le Club Med Québec Charlevoix en construction, vu de l'intérieur du bâtiment principal

Photo : Radio-Canada / Alexandre Duval

Même si l'ouverture du Club Med Québec Charlevoix est prévue dans un peu plus d'un an, la vente des forfaits débutera aussi tôt que le 10 décembre. Pandémie oblige, la célèbre marque du « tout inclus » prévoit maintenant accueillir majoritairement des Québécois et des Canadiens.

Le portrait de la clientèle attendue dans Charlevoix semble effectivement avoir été ajusté depuis la présentation des premières esquisses, il y a deux ans.

En 2018, les responsables du projet estimaient qu'environ 50 % de la clientèle serait nord-américaine et que l'autre 50 % proviendrait majoritairement de l'Europe et du Brésil.

En entrevue à Radio-Canada, la vice-présidente du Club Med pour le Canada et le Mexique, Amélie Brouhard, indique maintenant que plus de la moitié de la clientèle sera canadienne.

Le reste proviendra d'Europe, des États-Unis et du Brésil , précise-t-elle.

Dans un premier temps, on pense qu'il y aura un peu plus d'attrait pour la clientèle domestique.

Amélie Brouhard, vice-présidente Canada et Mexique pour Club Med
Amélie Brouhard, vice-présidente de Club Med pour le Canada et le Mexique

Amélie Brouhard, vice-présidente de Club Med pour le Canada et le Mexique

Photo : Club Med

D'ailleurs, la mise en vente des forfaits dans trois semaines s'adressera uniquement aux habitants du Canada et des États-Unis. Pour les autres régions du monde, les dates de réservation seront annoncées ultérieurement.

Ce calendrier n'a toutefois rien à voir avec la COVID-19, précise Mme Brouhard, mais relève plutôt du marketing. En Amérique du Nord, on a une clientèle qui est prête à réserver extrêmement tôt.

Une opportunité

Club Med admet que le contexte de pandémie est une période particulière pour lancer la vente des forfaits de son premier village-montagne en Amérique du Nord. Mme Brouhard préfère toutefois parler d'opportunité .

La région de Charlevoix a énormément rayonné cet été. On a vu énormément de Québécois et de Canadiens qui ont choisi de passer leurs vacances à domicile et qui ont découvert cette belle région de Charlevoix.

On pense justement qu'il est intéressant pour nous de continuer à capitaliser sur ce rayonnement. Nous voyons également une tendance à vouloir privilégier le voyage domestique.

Amélie Brouhard, vice-présidente Canada et Mexique pour ClubMed

Mme Brouhard est d'ailleurs très optimiste quant au succès du futur complexe de 302 chambres. Le taux d'occupation prévu dès l'ouverture est de 80 %.

L'effet nouveauté marche très bien, dit-elle. On sait que lorsqu'on ouvre un nouveau village au Club, en général, les premières semaines d'ouverture sont très achalandées.

Les installations de Charlevoix profiteront d'ailleurs de l'expérience des autres destinations de Club Med dans le monde, qui ont dû resserrer les protocoles d'hygiène au cours des derniers mois pour contrer la COVID-19.

C'est notamment le cas des buffets, qui misent désormais sur le service à l'assiette plutôt que sur des plateaux collectifs. On a déjà appris à ouvrir et opérer un village avec de nouvelles procédures , illustre Mme Brouhard.

Club Med dit également avoir adapté ses pratiques de vente, en offrant par exemple la possibilité d'annuler plus facilement un séjour si le client change d'avis.

Des plans revus au pied du Massif

À Petite-Rivière-Saint-François, les promoteurs du Club Med Québec Charlevoix assurent que l'ouverture est toujours prévue en décembre 2021.

Groupe Le Massif a toutefois dû faire des choix. En raison de la pandémie, le projet de Camp de base dont la première phase devait être livrée en 2022, a de nouveau été mis en veilleuse.

Concept de boutiques au Camp de base du Massif de Charlevoix, l'hiver.

Le projet Camp de base présenté par Groupe Le Massif en février 2020

Photo : Courtoisie, Groupe Le Massif

Le projet n’est pas compromis, assure la directrice communication et marketing, Maude Barrette-Desjardins [...] Nous avons pensé judicieux de prendre un certain recul afin de s’assurer de livrer un projet touristique qui répondra aux nouvelles tendances et aux besoins réels de notre clientèle dans le futur.

L'idée de créer un petit village au pied de la montagne, avec des commerces, est toujours dans la mire de Groupe Le Massif. Or, les plans présentés en février dernier, qui étaient déjà une version 2.0 d'un projet présenté en 2014, sont encore appelés à changer.

La réflexion n’est par contre toujours pas complétée, afin de prioriser les développements visant une ouverture imminente, dont le Club Med.

Maude Barrette-Desjardins, directrice communication et marketing pour Groupe Le Massif

Mme Barrette-Desjardins indique qu'aucune entente commerciale n'a encore été signée pour l'établissement de commerces, car les discussions commençaient tout juste lorsque la pandémie a éclaté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !