•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La viabilité de la bulle atlantique dépend du comportement des résidents, dit une médecin

La Dre Ann Collins invite les citoyens de la bulle atlantique à la vigilance.

La Dre Ann Collins invite les citoyens de la bulle atlantique à la vigilance.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les provinces de l’Atlantique ont évité les grandes éclosions de COVID-19 depuis le début de la pandémie. Alors que le nombre d’infections au coronavirus monte en flèche ailleurs au pays, la présidente de l’Association médicale canadienne, Dre Ann Collins, appelle les citoyens de la bulle atlantique à la prudence.

Selon cette médecin de Fredericton, la complaisance peut en tout moment changer la donne pour les provinces de l’Atlantique.

Jusqu’à maintenant, ces régions ont pu profiter d’une certaine sécurité face à la pandémie en évitant des éclosions majeures, mais ces progrès peuvent être perdus rapidement, selon Dre Ann Collins.

Selon cette dernière, la durabilité de la bulle atlantique dépendra du comportement des personnes qui y vivent.

Nous devons rester vigilants dans nos protocoles et nous isoler lorsque c’est nécessaire, a affirmé Dre Ann Collins. C’est vraiment un exemple que l’on observe dans tout le pays.

Compte tenu de l’augmentation du nombre de cas dans plusieurs provinces, le gouvernement fédéral envisage la possibilité de renforcer son rôle dans les décisions relatives à la pandémie, précise-t-elle.

Ces décisions sont normalement prises au niveau provincial.

Les gouvernements et les services de santé publique doivent chercher d’autres communications, particulièrement pour les jeunes, a déclaré Mme Collins, qui souhaite une approche plus collaborative entre tous les niveaux de gouvernement pour faire face à la pandémie.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !