•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prendre soin des tout-petits dans le contexte de la pandémie

Une petite fille lit un livre allongée sur un lit.

La 5e Grande Semaine des tout-petits a lieu du 15 au 21 novembre 2020.

Photo : getty images/istockphoto / gpointstudio

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les enfants sont à l’honneur cette semaine au Québec pendant la 5e Grande Semaine des tout-petits.

Des activités, comme des défilés, des ateliers ou des conférences, sont organisées dans la région, notamment par les maisons des familles.

Les autorités de la santé saisissent l’occasion pour rappeler qu’il est important de limiter les impacts de la pandémie sur les tout-petits.

Les tout-petits sont sensibles aux comportements des adultes et ont tendance à absorber notre stress, souligne la directrice de la santé publique au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ), la Dre Marie Josée Godi, par voie de communiqué.

Elle ajoute qu’en prenant soin de nous, en nous permettant de demander de l’aide au besoin et en étant créatifs dans l’adaptation de notre routine, nous réduisons les impacts de la pandémie sur les tout-petits.

Le CIUSSS MCQ affirme que ses équipes ont adapté leurs services depuis le début de la pandémie et elles travaillent quotidiennement auprès des enfants et leur famille, en collaboration avec des partenaires comme les organismes communautaires et les centres de pédiatrie sociale.

Pour écouter l'entrevue de la directrice du programme Jeunesse famille au CIUSSS MCQ, de Nathalie Garon, à l'émission Toujours le matin, cliquez ici.

Les autorités de la santé se réjouissent que plusieurs bibliothèques de la région aient adapté leur offre pour tenir des activités virtuelles telles que L’heure du conte.

La 5e Grande Semaine des tout-petits a lieu du 15 au 21 novembre 2020.

Quelques données

  • La Mauricie et le Centre-du-Québec comptent environ 15 000 enfants âgés de 0 à 5 ans.
  • Environ 1 enfant sur 4 (1 sur 3 en milieu défavorisé) présente une vulnérabilité dans au moins un domaine de son développement à la maternelle.
  • 12,7 % des enfants de la Mauricie présentent une vulnérabilité dans le domaine du développement cognitif et langagier alors qu’au Centre-du-Québec, c’est 11,8 %, ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne québécoise.

Source : CIUSSS par l'entremise de l'Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM) 2017

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !