•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin d’Edmundston passionné de course à pied

Rémi Poitras devant l'entrée d'un sentier pédestre.

L'urgentologue suppléant Rémi Poitras se passionne pour la course à pied dans des sentiers.

Photo : Gracieuseté/Rémi Poitras

Radio-Canada

La prescription du Dr Rémi Poitras pour sa santé est de faire la course à pied en plein air et de vivre dans sa fourgonnette.

Les courses que j’aime faire, c’est entre 50 et 80 kilomètres. Mais ces courses-là, on ne le fait pas souvent. C’est vraiment de façon exceptionnelle. Le reste du temps, j'essaie juste de courir cinq ou six fois par semaine, explique-t-il.

Le Dr Poitras est un urgentologue suppléant. Il se déplace à différents endroits au Québec et au Nouveau-Brunswick pour faire des quarts de travail.

Je trouve qu’en début de pratique, c’est une belle opportunité pour prendre de l’expérience, de connaître différents milieux, estime Rémi Poitras.

Rémi Poitras devant sa fourgonnette aménagée en véhicule récréatif.

Le Dr Rémi Poitras habite aussi dans sa fourgonnette qu'il compte isoler au printemps pour l'utiliser à longueur d'année.

Photo : Gracieuseté/Rémi Poitras

Quand il se déplace, il s’installe normalement dans un logement temporaire. Mais depuis août dernier, il habite aussi dans sa fourgonnette aménagée.

J’ai un réfrigérateur avec un congélateur. J’ai des lumières dans l'habitacle aussi. J’ai une pompe à eau avec un réservoir d’eau de 100 litres qui me permet de faire tout ce que je veux, indique le médecin.

Durant ses moments libres, la fourgonnette lui permet aussi de se déplacer près des endroits où exercer son sport favori. La médecine et la course à pied dans la nature font un équilibre dans sa vie.

Bon, tu te réveilles, tu te fais un bon petit café. T'es tranquille, tu écoutes de la petite musique puis tu te déplaces au pied [du sentier] et tu commences ta journée dans les sentiers. Ça fait que je trouve que c’est vraiment parfait pour rallier les deux choses qui m’intéressent vraiment dans la vie, souligne le Dr Poitras.

Il compte isoler sa fourgonnette au printemps prochain afin de l’utiliser à longueur d’année.

D'après un reportage de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !