•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Très faible nombre de cas d'influenza au Canada jusqu'ici en novembre

De nombreux passants marchent sur la rue Granville à Vancouver.

La saison de grippe n’en est qu’à ses débuts au Canada.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

La Presse canadienne

Il n’y avait, aux dernières nouvelles, au Canada que 17 cas confirmés de grippe saisonnière en ce début de nouvelle saison d’influenza, alors qu’à la même période, l’année dernière, on en dénombrait 711.

Lors de la première semaine de novembre de 2019, 60 personnes étaient hospitalisées au Canada à cause de l’influenza et 147 cas étaient confirmés en laboratoire. Un an plus tard, aucune province ni aucun territoire du pays ne rapportait d’admission à l’hôpital à cause de la grippe saisonnière et les laboratoires ne signalaient que quatre cas.

Pour le Dr Gerald Evans, spécialiste en maladies infectieuses de la Faculté de médecine de l’Université Queen’s, en Ontario, il ne fait aucun doute que la transmission de l’influenza est ralentie cette année par les mesures de neutralisation du coronavirus telles que la distanciation physique, le lavage fréquent des mains et le port du couvre-visage.

Puisque les hôpitaux doivent maintenant admettre des patients atteints de la COVID-19, le nombre minime de cas d’influenza soulage les équipes médicales.

La faible prévalence de la grippe saisonnière au Canada reflète ce qui s’est passé lors de l’hiver qui vient de prendre fin dans les pays de l’hémisphère Sud. L’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili et l’Afrique du Sud ont tous rapporté une dégringolade du nombre de cas d’influenza par rapport à l’hiver précédent.

Même si la saison de grippe n’en est qu’à ses débuts au Canada, le Dr Evans ne serait pas étonné que la compilation finale des données au pays révèle une tendance semblable à celle constatée dans l’hémisphère Sud.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !