•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour un retour des barrages routiers sur la Côte-Nord

Chargement de l’image

Les déplacements devraient être contrôlés aux frontières de la Côte-Nord, comme c'était le cas au printemps dernier, estime le maire de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que quatre nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés au cours des derniers jours dans la Manicouagan, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, réitère que la région doit être protégée par des barrages routiers.

La semaine dernière, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord indiquait déjà être inquiet de la propagation du virus dans la région, et précisait qu'il n'était toujours pas en mesure de confirmer la source de certains cas positifs recensés sur le territoire.

Avec la récente hausse des cas dans la Manicouagan, le maire Montigny croit donc qu'il est urgent d'agir pour freiner dès maintenant la propagation de la COVID-19.

Ça fait plusieurs fois qu'on le dit, il y a une lettre des préfets de la Côte-Nord qui a été envoyée au gouvernement du Québec, avec une réponse que nous avons reçue qui n'était pas favorable à ça. Je veux vous répéter que si on avait mis ça en place, il y aurait moins de citoyens de Baie-Comeau qui seraient allés à l'extérieur de la région, pour quelques jours ou quelques heures, pour revenir à nouveau dans la région, indique-t-il.

Le maire Montigny écarte l'idée que la région passe en zone orange afin de limiter la propagation du virus. Selon lui, si des barrages routiers étaient mis en place pour une période de 21 jours, la période des fêtes ne serait pas compromise pour les Nord-Côtiers.

Chargement de l’image

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, s'inquiète de la propagation de la COVID-19 dans la Manicouagan (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet est aussi ouvert à cette proposition.

Si on peut freiner cette éclosion-là en limitant l’accès à la région, je suis partie prenante pour la discussion assurément, dit le député provincial.

Redoubler de prudence

Par ailleurs, le maire Montigny demande aussi aux citoyens de redoubler de prudence, puisqu'il craint qu'il y ait de la contamination communautaire dans la région.

Ça m'inquiète. C'est pour ça que je voulais prendre le temps de demander aux citoyens de respecter les règles, particulièrement dans les prochaines heures. Si vous aviez prévu d'inviter des gens à la maison, faire un souper, je ne sais pas quand cette semaine, essayez d'y repenser à deux fois, implore le maire.

« Gardez vos distances, essayez de limiter vos contacts sociaux, restez à deux mètres, portez le masque le plus possible, puis ça risque de beaucoup mieux aller. »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Tout comme le maire de Baie-Comeau, Martin Ouellet s’inquiète de l’augmentation des cas dans la région depuis quelques jours, notamment dans la MRC de Manicouagan.

Chargement de l’image

Le député péquiste Martin Ouellet est également en faveur des barrages aux frontières de la région (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Rousselle

Avec l’augmentation du nombre de cas et la fréquence [...], évidemment, je suis inquiet. Je voudrais m’assurer qu’on demeure très réactif à la situation et que l'on continue à adopter de bons comportements, indique le député péquiste.

Dans la région voisine, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la COVID-19 continue de faire des ravages. La région compte plus de 1300 cas actifs et est la plus touchée de la province au prorata de sa population, ce qui donne un argument de plus aux élus nord-côtiers pour réclamer l'instauration d'un barrage.

Avec la collaboration de Zoé Bellehumeur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !