•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terre-Neuve-et-Labrador établit un nouveau registre d'immunisation

Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, John Haggie

Le ministre provincial de la Santé, John Haggie, veut mieux documenter les vaccinations à Terre-Neuve-et-Labrador. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Radio-Canada

En préparation pour une éventuelle campagne de vaccination contre la COVID-19, le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador met sur pied un nouveau registre d’immunisation.

Ce système permettra aux autorités sanitaires de suivre qui reçoit le nouveau vaccin de COVID-19 et remplacera le système actuel, qui dépend des documents papier.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Une note d’information préparée pour le ministre provincial de la Santé en juillet dernier indique que Terre-Neuve-et-Labrador doit absolument établir un nouveau système pour documenter la vaccination.

Le gouvernement provincial dépense 5 millions de dollars chaque année sur les vaccins, mais ne dispose d’aucun logiciel pour suivre qui a été vacciné et quand. Il dépend plutôt des documents papier — des cartes d'immunisation gardées, et souvent perdues, par les résidents.

Le ministre de la Santé, John Haggie, assure que le gouvernement prend la situation au sérieux et se dote maintenant d'un nouveau système numérique.

Le nouveau système sera testé pendant cette saison de la grippe. Il permet aux professionnels de la santé d’entrer des données en temps réel lorsqu’une personne reçoit un vaccin.

En attente d'un vaccin

John Haggie promet que le registre sera en place lorsqu'un vaccin contre la COVID-19 est prêt. À long terme, le registre comprendra aussi des données sur toutes les vaccins reçus par tous les résidents, dit-il.

On n'est pas encore là, nous gérons actuellement le vaccin antigrippal. Mais nous serons prêts pour la COVID et nous pourrons l’élargir [le processus] pour les autres vaccins explique le ministre Haggie.

Des experts en santé publique préviennent depuis des décennies qu’il faut assurer un meilleur suivi des personnes immunisées — et de celles qui ne le sont pas.

L’Association canadienne de santé publique indique qu'un registre d'immunisation est crucial pour assurer que tout le monde ait accès aux vaccins et que la prestation des services en santé soit équitable.

D'après le reportage de Rob Antle, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !