•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Aucun doute » sur la sécurité des vaccins contre la grippe, dit la Dre Jennifer Russell

La docteure Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick

Photo :  CBC / Ed Hunter

Radio-Canada

Alors qu’un lot du vaccin contre la grippe saisonnière a été retiré au Nouveau-Brunswick vendredi, la médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell, affirme qu’il n’y a aucun doute que les vaccins antigrippaux soient sécuritaires.

Bien que trois adultes qui demeurent dans des régions différentes du Nouveau-Brunswick aient présenté des symptômes neurologiques après avoir reçu le vaccin contre l’influenza, la population ne doit pas s’inquiéter outre mesure, selon la Dre Jennifer Russell.

Les doses du lot KX9F7 du vaccin Flulaval Tetra ont presque toutes été administrées entre le 2 et le 20 octobre.

Les effets secondaires indésirables se seraient déjà manifestés s’ils devaient [y en avoir], explique la médecin hygiéniste en chef.

La Dre Russell ajoute que les personnes qui se font vacciner doivent être à l’affût de tout type de réaction.

La Dre Jennifer Russell ajoute avoir effectué des recherches sur les effets indésirables des vaccins il y a environ un an et demi, alors que la province envisageait une loi sur la vaccination obligatoire. Dans tout le pays, il y a en moyenne 1500 effets indésirables aux vaccins par an, constate-t-elle.

Sur ce total, environ 10 % de ces réactions sont graves, et 32 % d’entre elles surviennent après un vaccin contre la grippe.

Toutes ces informations sont disponibles sur le site Internet de Santé Canada, a-t-elle conclu.

Le Nouveau-Brunswick a demandé vendredi aux pharmaciens, aux médecins et aux responsables des cliniques de vaccination de mettre les 86 000 doses de ce vaccin de côté jusqu’à nouvel ordre, par mesure préventive.

Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada mènent une enquête.

Avec les informations de Sophie Desautels et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !