•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des interventions médicales pour des Ténois en Alberta possiblement retardées

Julie Green et Caroline Cochrane.

La nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Julie Green devant la première ministre Caroline Cochrane.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Les rendez-vous de certains patients des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) en attente d'une intervention médicale non urgente en Alberta pourraient être retardés.

En raison de la hausse accrue du nombre de cas de COVID-19, les services hospitaliers albertains se préparent au pire. Déjà, plus de 80 % des lits aux soins intensifs réservés aux patients souffrant de la COVID-19 sont occupés.

La ministre de la Santé et des Services sociaux des T.N.-O., Julie Green, a rappelé que l’entente entre la province et les territoires pour l’octroi de services spécialisés de santé est maintenue, mais que, en raison de la gravité de la pandémie, les professionnels de la santé sont en train de faireune révision des cas prévus jugés non urgents.

Les résidents des T.N.-O. qui choisissent de ne pas recevoir de soins ou de services en Alberta en raison de la pandémie de COVID-19 doivent communiquer immédiatement avec leur professionnel de la santé.

Une citation de :Julie Green, ministre de la Santé et des Services sociaux des T.N.-O.

De même, a poursuivi la ministre, les Ténois qui se voient refuser des soins ou des services de la part d’un professionnel albertain devraient communiquer immédiatement avec leur médecin afin qu’il puisse les aider à corriger la situation.

L’Administration des services de santé et des services sociaux des Territoires du Nord-Ouest (ASTNO) demande aux médecins d'avoir recours, quand c’est possible, à des rendez-vous médicaux virtuels avec les spécialistes.

Selon des données de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), en 2019-2020, les patients des Territoires du Nord-Ouest ont utilisé 955 nuits d’hospitalisation et 522 interventions chirurgicales dans les hôpitaux de la zone d’Edmonton. Ces données ne tiennent pas compte des hospitalisations imprévues.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !