•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mission de l’armée dans les résidences pour aînés a coûté 53 millions de dollars

Des militaires portant un masque marchent dans un édifice.

Des militaires des forces armées canadiennes ont déployés en Ontario et au Québec au printemps.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le déploiement de quelque 1600 soldats dans les foyers pour aînés et les CHSLD touchés par la COVID-19, en Ontario et au Québec, a coûté 53 millions de dollars au gouvernement fédéral, selon les chiffres du ministère de la Défense nationale obtenus par CBC.

Des officiers supérieurs des Forces armées ont indiqué au comité de défense de la Chambre des communes que le déploiement des soldats dans 54 foyers a permis de tirer des leçons qui seront utiles si d’autres missions sont nécessaires dans le cadre de la pandémie, notamment en ce qui a trait à l'utilisation d'équipement de protection individuelle.

Nous essayons de tirer des leçons de cette expérience pour améliorer notre réaction à toute prochaine crise, a déclaré Marc Bilodeau, médecin général des Forces armées canadiennes aux membres du comité.

Le major général Bilodeau a indiqué que 55 soldats ont contracté la COVID-19 pendant qu’ils servaient dans les foyers. Cependant, aucun d'entre eux n’a été hospitalisé et ils se sont tous rétablis.

Dans sa totalité, la mission de l'armée pour endiguer la pandémie, appelée Opération laser, a engendré 463 millions de dollars de dépenses, dont 207,8 millions de dollars pour mobiliser des milliers de soldats et de réservistes, selon les chiffres mis à jour à la fin d'août.

COVID-19             : ce qu'il faut savoir

Des conditions difficiles mises au jour

L’intervention de l’armée a notamment permis de documenter les conditions déplorables qu'ont affrontées de nombreux résidents et membres du personnel pendant la crise pandémique.

Ces rapports ont conduit le gouvernement de Justin Trudeau à réclamer des normes nationales pour les foyers de soins de longue durée, qui sont de compétence provinciale.

Par ailleurs, les Forces armées aident l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) à finaliser son plan de distribution de vaccins.

Aucune décision n'a encore été prise quant à savoir si l'armée jouera un rôle dans le transport, l'entreposage ou la livraison des vaccins, a déclaré le major général Trevor Cadieu au comité de défense.

Plus précisément, les Forces armées canadiennes aident à l'élaboration d'un plan de soutien logistique pour le déploiement du vaccin. Nous aidons à établir un centre national des opérations qui supervisera la distribution du vaccin, a-t-il déclaré.

Avec les informations de Murray Brewster, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !