•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme d’élimination de déchets agricoles en forte demande à l’Î.-P.-É.

Deux personnes qui mettent des pesticides à l'intérieur d'un gros contenant.

Dans le cadre du programme, tous les liquides sont mis dans des gros contenants, puis scellés et bouchés.

Photo :  CBC / Kirk Pennell

Radio-Canada

Un programme d’élimination de déchets chimiques agricoles semble indifférent à la pandémie, à l’Île-du-Prince-Édouard. Selon Cleanfarms, organisme responsable du programme, la quantité de pesticides et de médicaments vétérinaires périmés, qui ont été récoltés dans les fermes de la province, a été plus importante en 2020 que dans les années précédentes.

Barry Friesen, directeur général de l’organisme, affirme que le climat sec et chaud durant l’été ainsi que l’absence de grosses tempêtes l’hiver dernier expliquent en partie cette situation.

Selon lui, le beau temps a motivé les fermiers de la province à nettoyer leurs installations et à participer au programme plus tôt.

Rien n’a empêché les gens de sortir et de déposer les déchets dans les lieux de collecte cette année.

Barry Friesen, directeur général de Cleanfarms

L’organisme a aussi adapté à l’avance ses pratiques de nettoyage dans tous les sites de collecte afin d’éviter les retards, selon son directeur général.

 Nous avons travaillé fort pour assurer un contact minimal entre les gens et éviter la propagation de la [COVID-19], a déclaré M. Friesen.

Barry Friesen, directeur général de Cleanfarms, dans une ferme.

Barry Friesen, directeur général de Cleanfarms, explique le programme d'élimination des déchets chimiques agricoles peut s'avérer très coûteux, car les produits sont envoyés aux États-Unis afin d'entre incinérés.

Photo :  CBC / Kirk Pennell

Le programme d’élimination des pesticides est proposé depuis 1998 dans toutes les provinces au Canada.  La collecte des déchets est faite tous les trois ans à travers le pays.

À l’Île-du-Prince-Édouard, sept lieux de collecte sont à la disposition des agriculteurs de la province.

Trois personnes transportent un gros contenant de pesticide à l'aide d'un camion.

Tous les matériaux doivent être gérés et éliminés en toute sécurité par incinération à haute température, pour que le processus soit efficace, selon Cleanfarms.

Photo :  CBC / Nancy Russell

Une solution de remplacement pour les agriculteurs

Participant du programme, l’apiculteur Stan Sandler souligne que l’initiative reste une rare occasion pour les agriculteurs.  C’est un très bon programme, sinon il n’y aurait aucun autre moyen de se débarrasser des déchets , a déclaré Stan Sandler.

Selon Benny Nabuurs, responsable du lieu de collecte McCain à New Perth, au sud-ouest de Cardigan, dans l’est de la province, environ 40 producteurs ont déjà déposé les pesticides périmés au cours des trois dernières années, dans son point de collecte.

Deux personnes remplissent un contenant avec des pesticides.

Cette année, Cleanfarms a également offert son service de collecte en Colombie-Britannique, au Québec et dans le sud de la Saskatchewan.

Photo :  CBC / Kirk Pennell

En 2017, plus de 26 tonnes de produits chimiques agricoles non désirés ont ainsi été recueillies.

Les pesticides et les médicaments récoltés seront envoyés aux États-Unis, où ils seront incinérés.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !