•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Comité logement Rimouski-Neigette déçu de la mise à jour économique de Québec

Des hommes et des femmes manifestent pour la construction de logements sociaux.

Une quarantaine de manifestants étaient présents devant les bureaux du député provincial Harold LeBel.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le Comité logement Rimouski-Neigette ainsi qu’une quarantaine de manifestants se sont rassemblés lundi devant les bureaux du député péquiste et porte-parole en matière d’habitation, Harold LeBel, pour démontrer leur mécontentement devant la mise à jour économique de Québec.

Le Comité logement Rimouski-Neigette se dit déçu qu’aucun investissement n’a été ajouté par Québec, dans le cadre de sa mise à jour économique jeudi dernier, afin de répondre aux besoins en matière de logements sociaux.

On s’attendait à ce qu’une somme remarquable soit réinvestie pour les projets pris dans la machine actuellement. On est encore à plus de 12 000 unités qui sont prises dans la machine, mentionne la coordonnatrice du Groupe de Ressources techniques à Rimouski, Nancy Belleau.

Ça fait 10 ans que nos projets, chaque année, sont plus difficiles à réaliser. On est rendu à un stage où ils ne sont plus réalisables du tout.

Une citation de :Nancy Belleau, coordonnatrice du Groupe de Ressources techniques à Rimouski

Les projets approuvés risquent de voir le jour dans les quatre à cinq prochaines années, selon la coordonnatrice.

Le chantier et les besoins sont immenses, mais on n’a pas d’argent, ajoute-t-elle.

Nancy Belleau prend la parole lors d'une manifestation.

Nancy Belleau est coordonnatrice du Groupe Ressources Techniques à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Besoins criants au Bas-Saint-Laurent

Nancy Belleau spécifie que les besoins en matière de logement social sont criants à l’échelle du Québec, mais que le Bas-Saint-Laurent voit une grande majorité de sa population vieillir.

Vous savez, une personne âgée sur deux gagne un faible revenu, souligne Mme Belleau.

Le Comité logement Rimouski-Neigette souhaite désormais voir la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, défendre le logement social en vue du prochain budget provincial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !