•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Colis des Fêtes : Postes Canada recommande de s’y prendre tôt

Des colis sur un convoyeur.

Postes Canada craint des retards de livraison à cause de la demande accrue durant la pandémie et de l'approche des Fêtes.

Photo : CBC/Brett Purdy

Radio-Canada

Les gens devraient faire leur magasinage des Fêtes le plus tôt possible cette année, recommande Postes Canada, pour éviter des retards et des déceptions s’ils attendent à la dernière minute pour expédier leurs colis.

Habituellement, la demande augmente subitement après le Vendredi fou et le Cyberlundi ou environ une semaine avant Noël, mais si cela se produit cette année le service risque d’être surchargé et de connaître des retards, explique une porte-parole de Postes Canada, Hayley Magermans.

Le service postal est déjà très occupé parce que de plus en plus de Canadiens effectuent des achats en ligne à cause de la pandémie. Postes Canada signale avoir livré jusqu’à 2 millions de colis par jour, certains jours au printemps dernier. Un pareil volume de courrier est plutôt normal pour les Fêtes. La demande accrue a entraîné des retards de livraison qui ont parfois duré des semaines.

Une factrice remplit un camion de livraison de Postes Canada.

Postes Canada invite les consommateurs à devancer leurs achats des Fêtes

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Postes Canada ne peut estimer combien de millions de colis de plus seront expédiés cette année, mais Mme Magermans cite un sondage selon lequel 48 % des Canadiens envisagent de faire en ligne la majorité de leurs emplettes des Fêtes.

Ce n’est pas une année normale à cause de la pandémie et Postes Canada s’attend à un volume de colis plutôt fou et à une demande sans précédent pour Noël, souligne Hayley Magermans.

Pour se préparer à répondre à une demande croissante, Postes Canada a embauché 4000 travailleurs saisonniers de plus et ajouté un millier de camions à sa flotte. Les bureaux de poste resteront ouverts plus longtemps. Le travail de livraison se poursuivra les fins de semaine.

Certains consommateurs subissent déjà des retards de livraison. C’est le cas de Ilonka Venier-Alexander, résidente de Port Maitland en Nouvelle-Écosse. Étant originaire des États-Unis, elle reçoit beaucoup de lettres et de colis de sa famille dans ce pays. La livraison de ces colis prend une semaine de plus depuis le début de la pandémie, dit-elle.

Craignant que les colis qu’elle comptait expédier aux membres de sa famille aux États-Unis et en Europe arrivent en retard, Mme Venier-Alexander explique qu’elle a demandé à ses fournisseurs de les leur envoyer directement cette fois-ci.

C’est tout le contraire dans le cas de la mercerie The Loop, à Halifax, qui expédie une dizaine de colis par semaine à sa clientèle. Jusqu’à présent, les colis confiés à Postes Canada ont été livrés plus tôt que d’habitude, selon la propriétaire du magasin, Mimi Fautley.

Il ne faut pas être déçu en cas de livraison en retard. S’il y a des leçons à tirer de cette année de pandémie, c’est qu’il faut être patient, explique Mme Fautley.

Expédier ses colis le plus tôt possible reste le meilleur moyen d’éviter une déception, ajoute Hayley Magermans.

Avec les renseignements de David Burke, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !