•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des hôpitaux se préparent à voir les cas en soins intensifs doubler en deux semaines

Le personnel médical dans une unité de soins intensifs COVOD-19 d’un hôpital à Bologne.

Dans l'ensemble des hôpitaux de l'Alberta, il y avait 54 personnes en soins intensifs dimanche.

Photo : Getty Images / Michele Lapini

Radio-Canada

Selon un courriel dont CBC a obtenu une copie, un hôpital d'Edmonton prépare un plan et de nouvelles mesures, car il s’attend à voir doubler le nombre de patients aux soins intensifs d’ici deux semaines.

Alors que l’Alberta enregistrait un record de 1026 cas samedi, Donalda Dyjur, directrice générale de l'Hôpital Royal Alexandra, a envoyé un courriel à son personnel. Avec la tendance actuelle, il est prévu que les cas de COVID-19 doublent dans les deux prochaines semaines si la courbe ne s'aplatit pas. Nous devons être prêts , a-t-elle écrit.

Le courriel contenait aussi un graphique présentant trois scénarios des admissions en soins intensifs pour les deux prochaines semaines. Au rythme actuel, d’après ces schémas, la province pourrait voir les cas en soins intensifs atteindre 120 au début du mois de décembre, soit 50 cas de plus que la capacité des services de soins intensifs dans toute l'Alberta.

Si la courbe commence à se stabiliser, la projection tombe à environ 78 lits occupés. Le plus optimiste des trois scénarios prévoit que 45 patients atteints de la COVID-19 seront en soins intensifs au début du mois prochain.

Je sais que ce sont des temps d'incertitude et que beaucoup éprouvent des sentiments d'inquiétude et de stress, écrit Donalda Dyjur.

Les semaines à venir seront le moment pour démontrer à quel point nous avons des compétences, du courage et de la résilience et nous travaillerons ensemble.

De nouvelles mesures

Dimanche, dans l'ensemble de la province, 82 % des lits en soins intensifs réservés aux patients souffrant de la COVID-19 étaient occupés. Plus exactement, 58 des 70 lits à travers l'Alberta étaient pris, selon les chiffres du gouvernement provincial.

L’Hôpital Royal Alexandra, qui compte 25 d’entre eux, avait déjà 11 patients en soins intensifs en raison de complications liées à la COVID-19.

Selon le courriel envoyé aux employés de l’Hôpital, les nouvelles mesures mises en place pour répondre aux besoins permettront d’ajouter 30 lits.

Par ailleurs, dans l'objectif de libérer des lits, Services de santé Alberta indique que 30 % des opérations non urgentes continuent d’être repoussées à Edmonton.

Si, par la suite, les cas d’hospitalisation augmentent toujours, les espaces existants, bien équipés et qui ne sont pas utilisés, serviront à offrir des soins aux patients souffrant de la COVID-19. Si cela n’est toujours pas suffisant, des lits seront pris ailleurs dans l’hôpital, et des membres du personnel, comme des anesthésiologistes, seront appelés en renfort.

Toujours dans le même courriel, l’Hôpital précise que les employés ayant de l’expérience dans les opérations chirurgicales et les soins intensifs pourraient aussi aider leurs collègues.

Les soins intensifs de l'hôpital sont déjà remplis au maximum, s’inquiète Darren Markland, médecin en soins intensifs au Royal Alexandra. Sans nouveaux lits, les médecins chercheront à traiter les patients dans les salles de réveil, les blocs opératoires ou les unités cardiaques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !