•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario retire un lot de vaccins contre la grippe

Une infirmière vaccine une personne âgée.

L'Ontario emboîte le pas au Nouveau-Brunswick et suspend l'utilisation d'un lot de vaccins contre la grippe.

Photo : iStock

Radio-Canada

Après le Nouveau-Brunswick, au tour de l'Ontario de suspendre l'utilisation d'un lot de vaccins contre l'influenza.

Le Nouveau-Brunswick a pris cette décision à la suite de manifestations cliniques inhabituelles chez trois patients.

Le lot en question du produit Flulaval Tetra porte le numéro KX9F7; il est distribué par GlaxoSmithKline (GSK).

Selon les autorités de la santé publique du Nouveau-Brunswick, les manifestations inhabituelles seraient apparues de trois à sept jours après l’administration du vaccin antigrippal entre le 2 et le 20 octobre.

Il est trop tôt pour savoir si le vaccin est véritablement la cause du cas signalé du syndrome de Guillain-Barré et du cas de myélite transverse, dit Caroline Quach, qui est pédiatre, microbiologiste-infectiologue et responsable de la prévention des infections au centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, à Montréal.

Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada ont ouvert une enquête.

Aucune complication sérieuse n'avait été recensée en Ontario en date du 7 novembre, indique la santé publique, mais le lot numéro KX9F7 a été retiré en guise de mesure de prévention.

Par précaution, pendant qu'une investigation plus poussée est en cours au niveau national et des provinces et territoires, l'Ontario met en quarantaine ce lot de vaccins, explique la santé publique ontarienne.

La province n'a pas précisé de combien de doses il s'agissait ni quand et où ce lot avait été utilisé.

Ce rappel survient alors que l'Ontario peine à répondre à la demande en vaccins contre la grippe cette année. Nombre de cabinets de médecins et de pharmacies se plaignent d'être en rupture de stock.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !