•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Imposez un « coupe-circuit », implore le chef des mesures d’urgence de Calgary

Le chef de l'Agence de gestion des mesures d'urgences de Calgary, Tom Sampson.

De nouvelles mesures sont nécessaires pour freiner la COVID-19 en Alberta, dit Tom Sampson.

Photo : Radio-Canada / Helen Pike

Radio-Canada

Les demi-mesures ne fonctionneront pas et le temps est venu pour le gouvernement albertain d'imposer un confinement « coupe-circuit » généralisé, estime le chef de l'agence responsable des mesures d'urgence de Calgary, Tom Sampson.

Tom Sampson se sent défait. Le nombre de malades de la COVID-19 ne cesse d'augmenter, dit-il, remplissant les hôpitaux et causant du tort à la santé mentale des Albertains et l'économie provinciale.

Il implore le gouvernement provincial d'imposer immédiatement un confinement coupe-circuit de 28 jours dans l'espoir, dit-il, de sauver la période des Fêtes.

Je crois que les gens peuvent faire ce qu'on leur demande lorsqu'ils comprennent que c'est pour une période définie. Mais, dit-il, il ne faut pas se faire d'illusions. [...] nous avons besoin de deux cycles [de 14 jours], pour freiner la COVID en Alberta.

L'Alberta a enregistré 991 nouveaux cas de COVID-19 dimanche, après avoir recensé samedi un nombre record de cas en 24 heures, soit 1026.

Dans une série des tweets samedi, Tom Sampson a comparé la hausse des cas de COVID-19 à l'approche d'un tsunami. Certains resteront debout sur la plage à regarder l'arrivée du tsunami. Ceux qui comprennent la situation auront pris refuge dans les collines dès le premier signal d'alarme.

Je vous implore d'écouter les médecins qui sonnent l'alarme.

Une citation de :Tom Sampson, chef de l'Agence des mesures d'urgence de Calgary

Le 12 novembre, le premier ministre Jason Kenney a imposé de nouvelles mesures sanitaires dans six villes, interdisant notamment les activités récréatives de groupe en intérieur et imposant la fermeture des bars et restaurants à 23 h. Ces mesures sont inadéquates, estime Tom Sampson, qui préconise un confinement dur, y compris la fermeture des écoles.

Tom Sampson explique que l'état d'urgence local décrété par la Ville de Calgary ne peut suffire à lui seul. Un état d'urgence local ne permet pas de fermer des commerces ou d'imposer des restrictions sur les infrastructures, dit-il.

C'est à la province d'agir, conclut Tom Sampson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !