•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Océanic signe une victoire de 4-2 face au Drakkar

Un match opposant l'Océanic de Rimouski au Drakkar de Baie-Comeau.

Les quatre buts de l’Océanic ont été comptés en avantage numérique (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Menée à l’attaque par Justin Bergeron, qui a récolté trois mentions d’aide, l’équipe de Rimouski a complété le balayage de sa série de deux matchs à Baie-Comeau grâce à un gain de 4-2 contre le Drakkar, dimanche après-midi.

Les quatre buts de l’Océanic ont été comptés en avantage numérique. Mickael Martel a ouvert la marque pour l’Océanic, en plus de Justin Bergeron et de Samy Paré qui ont contribué à la victoire en obtenant un but et une aide chacun.

Le Drakkar a rapidement répliqué avant la fin de la première période.

Ludovic Soucy et William Dumoulin ont réussi les autres filets de l’Océanic qui, pour un deuxième match de suite, a été limité à 20 tirs.

Les buts de Soucy et de Dumoulin se sont inscrits en deuxième période et ont permis à l’Océanic de se forger une avance de 3-1 après 40 minutes de jeu.

Xavier Fortin, au premier vingt, et Nathan Légaré, en troisième période, ont fourni la réplique du Drakkar.

Avec cette victoire, une troisième d’affilée, l’Océanic (3-5-2) compte huit points, soit le même total que les Tigres de Victoriaville, détenteurs du premier rang dans la section Est de la LHJMQ. Les Tigres n’ont toutefois joué que quatre matchs, qu’ils ont tous gagnés.

De son côté, le Drakkar a subi une troisième défaite consécutive. Samedi, il s’était incliné 3-2 contre l’Océanic.

Le calendrier de la LHJMQ prévoit un autre programme double entre l’Océanic et le Drakkar, les 20 et 21 novembre à Rimouski.

L’entraîneur-chef Serge Beausoleil affirme que l’Océanic pourrait recevoir les Huskies de Rouyn-Noranda dans les prochaines semaines.

On va voir en début de semaine, mais c’est difficile de confirmer pour le moment [en raison des conditions actuelles], explique M. Beausoleil. On parle de quatre matchs en cinq à six jours à Rimouski. Ensuite, l’Océanic pourrait aller en Abitibi, ajoute-t-il.

Avec les informations de La Presse Canadienne et de René Levesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !