•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La clinique de dépistage de Jonquière est ouverte

L'entrée du Calypso.

La clinique temporaire est ouverte sept jours sur sept de 8 h à 16 h.

Photo : Annie-Claude Brisson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Si à la clinique de dépistage du Vieux-Port de Chicoutimi, les files d’attente étaient particulièrement longues ces derniers jours. C’était tout le contraire à la clinique de dépistage de Jonquière dimanche matin.

Lors du passage de l’équipe de Radio-Canada, plus tôt dimanche matin, il n’y avait aucune file d’attente. Les gens qui avaient obtenu un rendez-vous sur le portail Clic Santé se présentaient à l’intérieur du bâtiment sans difficulté.

On a pris rendez-vous hier sur internet, ça a super bien été. On était les premiers ce matin, a expliqué un citoyen rencontré devant Le Calypso.

La semaine passée, j'ai dû me lever pour aller faire la file à Chicoutimi. Ici, c'est beaucoup mieux, a ajouté le Jonquiérois Nelson Audet.

La nouvelle installation vise à offrir 300 plages supplémentaires de dépistage quotidiennement.

Des isoloirs vu de haut.

Des isoloirs sont installés dans la salle de réception Le Calypso pour accueillir temporairement la clinique de dépistage.

Photo : Courtoisie: CIUSSS

La clinique temporaire accueillera la clientèle 7 jours sur 7, de 8 h à 16 h.

Désormais, il y a cinq cliniques de dépistage dans la région. En plus de celle de Jonquière, il y en a une à Chicoutimi, Dolbeau-Mistassini, Roberval et Alma.

Quand est-ce que je dois passer un test?

De nombreux citoyens se posent cette question, alors que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est en zone rouge depuis le début du mois.

Selon le directeur régional de la santé publique Donald Aubin, les gens qui présentent des symptômes de la COVID-19 doivent subir un test de dépistage. De plus, Donald Aubin recommande fortement à ceux qui ont eu des contacts directs avec une personne atteinte de la maladie d'en faire autant.

Enfin, les gens ne répondant pas à l'un ou l'autre de ces critères devraient s'abstenir de se rendre dans une clinique de dépistage, à moins d'un appel de la santé publique.

Selon des informations d'Annie-Claude Brisson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !