•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie de COVID-19 cause un achalandage particulier à Almonte

Une dizaine de personnes font la fille devant un magasin d'Almonte.

Les gens font la file à l'extérieur des magasins à Almonte.

Photo : Radio-Canada / Natalia Goodwin

Radio-Canada

Une ville pittoresque de l’est de l’Ontario connaît un véritable boom économique alors que les gens sont contraints de demeurer dans leur région en raison de la COVID-19. Les autorités sanitaires demandent toutefois de se limiter aux déplacements essentiels.

La Ville d’Almonte, en Ontario, à environ 50 kilomètres à l’ouest du centre-ville d'Ottawa, est habituellement une destination de longue fin de semaine d'été pour les touristes.

Cette année, des entreprises locales affirment que la haute saison a commencé plus tôt et qu’elle se poursuit même à l'approche de l'hiver.

En fait, nous venons de regarder nos chiffres pour octobre, généralement notre mois le plus calme de l’année et ce fut notre meilleur , explique Emily Arbour, la propriétaire de Cheerfully Made Goods and Markets.

Emily Arbour devant la porte jaune et les vitrines de son magasin.

Emily Arbour soutient que cet automne aura été son meilleur en termes de ventes, et ce, malgré la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Tous les week-ends, les magasins se sont retrouvés avec de petites files d’attente et les stationnements étaient complets, ajoute Mme Arbour.

La majorité des visiteurs venaient de l’extérieur de la région immédiate, principalement d’Ottawa et de Gatineau.

Une citation de :Emily Arbour, propriétaire de Cheerfully Made Goods and Markets

En ville, la réaction est mitigée. Pour l’entreprise, ça a été génial, affirme Mme Arbour. Mais en tant que résidente, je me demande quoi faire de tous ces gens. Est-ce que c’est bon pour ma communauté ?

Après avoir dû fermer pendant plusieurs mois au début de la pandémie, Emily Arbour confie accueillir avec joie le flux constant de clients.

Les déplacements fortement déconseillés

Pour sa part, le Bureau de santé du district de Leeds, Grenville et Lanark décourage les déplacements d’une région où le taux de transmission de COVID-19 est élevé vers une autre qui présente un taux plus bas.

Samedi, le bureau de santé ne comptait que 17 cas actifs, comparativement à plus de 500 dans la capitale nationale. Almonte, qui a dû composer avec une importante éclosion dans son foyer de soins de longue durée, rapporte un bilan stable depuis les dernières semaines.

Les entreprises ne devraient encourager personne à se déplacer entre les régions et nous conseillons vivement au public de continuer à faire sa part pour empêcher la propagation du coronavirus, soutient la médecin hygiéniste du bureau de santé, Dr Paula Stewart.

L’une des façons d’y parvenir est de rester dans votre communauté et de limiter vos déplacements à l'extérieur de la maison aux déplacements essentiels, indique-t-elle.

Les entreprises d’Almonte disent toutes respecter les règles pour assurer la sécurité des employés et des clients et qu'elles sont respectées.

Bob Graff, dans le centre historique d'Almonte. Au loin, on aperçoit la façade de son commerce.

Bob Graff dont le commerce se trouve dans le centre historique d'Almonte affirme que les entreprises locales s'assurent d'offrir un environnement sécuritaire pour leurs clients.

Photo : Radio-Canada / Natalia Goodwin

Si vous regardez les données démographiques sur le nombre de personnes à Almonte qui se rendent chaque jour à Ottawa pour aller travailler, il y a probablement plus de gens qui vont au travail et qui rentrent à la maison chaque jour que de gens qui viennent ici pour quelques heures en marchant dans la rue, fait valoir Bob Graff, le propriétaire de Baker Bob’s.

Mme Arbour et M. Graff affirment tous deux que les clients ont été très respectueux et ils souhaitent le retour, après la pandémie, des touristes qui ont découvert Almonte cet été et automne.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !