•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs de Dominion « déçus » de l’accord avec Loblaws, selon Unifor

« Il y a eu quelques améliorations mineures [...] mais ultimement, l’employeur a refusé de négocier », selon le syndicat.

Un magasin Dominion.

Un magasin d'alimentation Dominion, à Long Pond, à Terre-Neuve, le 10 octobre 2020.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Radio-Canada

Le syndicat Unifor, qui représente 1400 travailleurs de la chaîne de supermarchés Dominion, dit que la grève de 12 semaines prend fin sur une note décevante. Les membres ont accepté vendredi une nouvelle entente avec Loblaws.

Chris MacDonald, assistant de Jerry Dias, le président national d'Unifor, a mené les négociations au nom du syndicat et a déclaré que les travailleurs avaient accepté à contrecœur l’offre de Loblaws.

Au bout du compte, ils ont un employeur qui a refusé de céder et qui leur a fait une offre finale.

Chris MacDonald, assistant du président national d'Unifor

Les travailleurs de Dominion réclamaient plus d’emplois à temps plein et une augmentation de salaire, après que Loblaws ait mis fin à la prime de 2 $ de l’heure consentie aux travailleurs essentiels de ses épiceries au début de la pandémie de COVID-19.

Des travailleurs font la grève.

Quelque 1400 travailleurs du magasin d'alimentation Dominion faisaient la grève depuis le 22 août.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Au final, l'accord ratifié était similaire à l’offre déposée par Loblaws avant la grève, mais une année supplémentaire a été ajoutée, portant l’augmentation salariale totale à 1,35 $ de l’heure sur quatre ans.

Il y a eu quelques améliorations mineures dans la convention et certaines choses aideront nos membres, mais, ultimement, l’employeur a refusé de négocier et c’est là où nous en sommes arrivés, a déclaré M. MacDonald.

Les employés retourneront donc au travail. Les choses que nous n’avons pas réussies sont davantage mises en évidence que celles que nous avons faites, dit Chris MacDonald.

M. MacDonald indique que certains membres sont retournés au travail samedi, tandis que d’autres attendent que leur horaire soit affiché. Il ajoute que les magasins devraient être à nouveau opérationnels d’ici la fin de la semaine prochaine.

Mark Boudreau, directeur des affaires générales de Loblaws en Atlantique, a indiqué samedi que la société n'accorderait pas d’entrevue.

Nous sommes impatients de voir nos collègues et nos clients revenir dans les magasins. Nous avons trouvé un juste équilibre, avec un accord qui inclut des détails importants pour nos employés et pour le succès de notre entreprise, peut-on lire dans une déclaration de Loblaws.

Avec les informations de Lukas Wall de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !