•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche silencieuse dans le Vieux-Québec : « la lumière aura le dernier mot »

Des gens tiennent des lanternes dans leurs mains. Ils sont masqués.

Des citoyens ont apporté des lanternes.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Deux semaines après les attaques, des lanternes flottaient dans les rues du Vieux-Québec. Des dizaines de citoyens ont marché en silence pour se réapproprier le quartier. « La lumière aura le dernier mot », lance le cardinal Gérald Cyprien Lacroix.

Pour certains, cette marche était l'occasion de se promener dans le Vieux-Québec pour la première fois depuis le 31 octobre.

L'organisateur de l'événement, le très révérend Christian Schreiner, doyen de la Cathédrale Holy Trinity, a donné rendez-vous aux marcheurs près de la Place d’Armes. Promenez-vous et revenez demain, on reprend notre ville, a-t-il lancé.

Megan Lavoie était d'ailleurs sur les lieux le soir de la tragédie. On a vu quelques personnes courir et tout ça, on trouvait ça important de clore l'histoire en venant marcher, parce que depuis ce temps-là, on était pas vraiment à l'aise de revenir dans le Vieux-Québec, a-t-elle admis.

« On trouvait ça important d'apporter notre soutien à ceux qui ont été blessés et ceux qui ont perdu des membres de leur famille. »

— Une citation de  Megan Lavoie

Habitant le quartier depuis 15 ans, le moment était rempli d'émotions pour Valérie Lavoie, qui a eu du mal à contenir ses larmes. Il faut se réapproprier la place, on est meurtri par ce qu'il s'est passé.

Je n'ose plus de faire des marches, et c'est niaiseux, c'est dans la tête que ça se passe, a-t-elle ajouté.

Marcher, ensemble

Christian Schreiner est satisfait de l'événement qui ,selon lui, a permis aux gens de retrouver le quartier qu'ils ont connu. Il regardait régulièrement derrière lui pour observer la foule. Il y a du monde dans ma ville, on ose, on est dehors, on marche ensemble, a-t-il souligné. C'est juste un petit début.

Des citoyens marchent dans le Vieux-Québec.

Les citoyens ont marché 1,6 km en silence.

Photo : Radio-Canada / Camille Simard

Les participants ont été nombreux à apporter des lanternes en papier, de petits lampions, ou encore de petites lumières à batterie lors de la marche.

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, qui habite le quartier depuis 11 ans, tenait quant à lui à être présent pour apporter du réconfort et de l'espoir. On ne peut pas se laisser envahir par la noirceur, la violence, la peur, l’angoisse, a-t-il dit.

Ce soir, on va manifester en silence, mais je pense que ça va parler plus fort que nos discours, a-t-il affirmé quelques minutes avant le début de la marche.

Avec les informations de Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !