•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Thompson Rivers convertit un bâtiment industriel en centre d'éducation

Deux personnes dans un grand entrepôt.

Laura Doan, coordinatrice du programme de diplôme en éducation de la petite enfance de TRU (en avant) et Airini, doyenne de l'éducation et du travail social (en arrière), se tiennent à l'intérieur d'un ancien entrepôt qui sera converti en garderie et en établissement d'enseignement près du campus de l'université à Kamloops.

Photo : Radio-Canada / Shelley Joyce

Radio-Canada

Une nouvelle garderie dont l'ouverture est prévue au printemps 2022 à l'Université Thompson Rivers (TRU) de Kamloops, en Colombie-Britannique, est saluée par le personnel comme étant la première du genre au Canada.

L'université a acheté un ancien bâtiment industriel situé près du campus et va dépenser environ 7 millions de dollars pour le rénover.

Abritant autrefois une entreprise de ginseng, l'espace est destiné non seulement à accueillir une garderie à but non lucratif, mais à être aussi le site du programme d'éducation de la petite enfance de TRU et de ses recherches affiliées.

La doyenne de l'éducation et du travail social de l'université, Airini, qui n'utilise pas de nom de famille, dit qu'elle ne connaît pas de configuration comparable au pays : C'est une expérience unique sur laquelle il est très difficile de ne pas avoir la chair de poule.

L'université a demandé à la Ville de Kamloops de modifier le zonage de la propriété pour la faire passer de l'industrie légère à l'éducation. C'est un espace industriel, mais qui va être rempli de l'industrie de la voix et de la créativité des petits, a déclaré Airini.

La garderie pourra accueillir jusqu'à 94 enfants. Les parents qui ne sont pas affiliés à TRU sont éligibles pour utiliser ces services, bien que les étudiants et le personnel de TRU soient prioritaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !