•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un lot de vaccins contre la grippe retiré au Nouveau-Brunswick

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Aiguille dans le bras d'une femme lors d'une vaccination.

Un vaccin contre la grippe administré à une femme en novembre 2020 au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un lot de vaccins contre la grippe saisonnière est retiré au Nouveau-Brunswick à la suite de « manifestations cliniques inhabituelles ».

Les responsables de la santé publique de cette province sont au courant de trois cas de manifestations cliniques inhabituelles survenues dans une période de trois à sept jours après l’administration d’un vaccin antigrippal.

Les dates d’administration de ce vaccin sont du 2 au 20 octobre 2020, apprend-on dans une note rédigée par Cristin Muecke, la médecin hygiéniste en chef adjointe du Nouveau-Brunswick, et acheminée le 13 novembre aux fournisseurs de soins de la province.

La nature neurologique et la gravité de ces [manifestations cliniques] à la suite de l’immunisation sont inhabituelles pour le Nouveau-Brunswick, indique la Dre Muecke. Jusqu’à nouvel ordre, tous les vaccinateurs devraient éviter d’utiliser le produit.

Les manifestations sont liées au lot numéro KX9F7 du produit Flulaval Tetra, un vaccin contre l’influenza produit au Québec et distribué par GlaxoSmithKline.

Un avis a été envoyé à tous les fournisseurs de soins de santé, y compris les vaccinateurs, leur demandant de s’abstenir d’utiliser le produit, et celui de ce lot en particulier, jusqu’à nouvel ordre, a confirmé samedi après-midi Bruce Macfarlane, un porte-parole du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement provincial dit avoir informé de cette nouvelle Santé Canada et l’Agence de santé publique du Canada, en plus d’avoir affiché une alerte dans le système du Réseau canadien de renseignements sur la santé publique.

Santé Canada fera une analyse complète de la situation.

D'après les renseignements de Rose St-Pierre

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.