•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il y a urgence d'agir », disent les syndiqués du secteur public en Estrie

Une femme brandi une affiche dénonçant les conditions du personnel scolaire.

Des employés du milieu de l'éducation font partie des syndiqués ayant manifestés samedi à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Denis Gervais

Radio-Canada

Une centaine d'employés du secteur public ont défilé dans les rues de Sherbrooke samedi pour faire pression sur le gouvernement Legault.

L'événement a rassemblé des syndiqués du milieu de la santé, de l'éducation et d'organismes gouvernementaux dont les conventions collectives sont parfois échues depuis six mois.

Les manifestants veulent que les troupes caquistes accélèrent la cadence en vue de conclure de nouvelles ententes salariales.

Il n'y a plus de convention collective depuis trop longtemps, les négociations n'avancent pas. Le message est lancé à M. Legault, il y a urgence d'agir, affirme le président du conseil central de la CSN de l'Estrie, Denis Beaudin.

Nos services publics s'effritent, il faut améliorer les conditions de travail le plus rapidement possible pour améliorer l'attraction et la rétention de la main d'oeuvre.

Denis Beaudin, président du Conseil central de la CSN de l'Estrie

Denis Beaudin déplore que les messages d'appui aux syndiqués lancés par François Legault lors de ses points de presse presque quotidiens ne reflètent pas les propositions déposées lors des rondes de négociation.

Ses messages ne se rendent pas à la table de négociation. C'est très beau ce qu'il dit en conférence de presse, mais à quoi ça sert ? questionne-t-il.

Les syndiqués pressent Québec d'agir, puisqu'un conflit de travail semble la seule issue pour les travailleurs en l'absence d'une entente rapide.

Si ça continue, il va falloir sérieusement songer à la grève. Il faut absolument s'entendre, parce qu'on ne veut pas aller vers la grève.

Denis Beaudin, président du Conseil central de la CSN de l'Estrie

L'événement s'est déroulé en la présence de la députée de Sherbrooke Christine Labrie, venue appuyer les syndiqués.

Des manifestants semblables ont eu lieu dans plusieurs villes de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !