•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg se penche sur la création d'une nouvelle unité d'intervention

Gros plan sur une voiture de police.

Près de la moitié des appels 911 ne sont pas urgents, mais Winnipeg pourrait disposer d’un nouveau service de réponse au 911 prochainement.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La moitié des appels 911 de Winnipeg ne sont pas urgents, selon un rapport qui recommande à la Ville de Winnipeg de créer une équipe d'intervention de gestion de crise.

Les agences d’intervention 911 de Winnipeg qui répondent aux appels non urgents ne sont pas les mieux placées pour gérer ça, explique le rapport parrainé par la Harvard Kennedy School, la Harvard Business School et Bloomberg Philanthropies.

Les statistiques fournies par la police de Winnipeg indiquent que près de la moitié des appels 911 ne représentaient pas une menace imminente pour la vie, les membres, les biens ou la sécurité personnelle.

Guidée par les recommandations du rapport, la Ville tente d'améliorer la gestion du centre d’appels 911 avec d’autres organismes, notamment avec Info Santé, le numéro d'information 311 et le 211, récemment créé pour aider les résidents à entrer en contact avec les services sociaux et de santé.

Vers une nouvelle équipe d'intervention

Le service de police de Winnipeg a commencé une évaluation afin de créer une équipe de police et de gestion de crise (PACT). Cette équipe réunirait des travailleurs de crise et des policiers afin de fournir des réponses différentes aux appels à l'aide.

Le rapport souligne toutefois un nombre de défis importants pour réformer le système d'intervention :

  • Présentement, seuls les services de police, d'incendie ou d'ambulance fournissent des services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

  • Le public connaît mal les organismes de santé et de services sociaux existants et appelle le 911 par réflexe.

  • Le manque d'intégration et de coordination entre les différents services.

La mise en place d'une équipe PACT exigerait de la police de Winnipeg et du service paramédical des pompiers de revoir le bon fonctionnement des services existants.

Le comité de direction de la Ville votera la semaine prochaine sur la directive à donner au chef de l’administration, aux pompiers et aux chefs de police de poursuivre le travail recommandé par l'étude Bloomberg Harvard.

Avec les informations de Sean Kavanagh

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !