•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 aura peu d’impacts pour les motoneigistes de la région

Des motoneiges sont immobilisés sur le sol enneigé.

Des motoneiges stationnées devant un relais.

Photo : Radio-Canada

Piel Côté
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Contrairement à certaines zones rouges où des relais de motoneige ont annoncé leur fermeture, la majorité des relais et des refuges de motoneige seront ouverts cet hiver en Abitibi-Témiscamingue.

Le Relais du Rapide-Sept sur la route reliant le Témiscamingue à la MRC de la Vallée-de-l’Or a fait savoir qu’il n’y aurait pas de service en 2020-2021, mais globalement, les services offerts sur le territoire seront similaires à ceux des autres années.

Le statut de zone jaune de la région aide cependant les différents points de services à planifier leur saison, estime Serge Marquis, président du club motoneige d’Abitibi-Ouest. La majorité des relais et restaurants seront ouverts, comme ceux de Duparquet, Normétal ou encore Val-Saint-Gilles.

La sécurité est un aspect important de l’accessibilité des différents relais, et plus particulièrement des refuges. L’un des administrateurs régionaux de la Fédération des clubs motoneigistes du Québec, Mario Poirier, estime que les abris doivent demeurer disponibles.

Les refuges sont vitaux. Si jamais un motoneigiste est en situation d’urgence, que sa machine est brisée la nuit et qu’il a marché 20 kilomètres, les refuges sont essentiels, résume-t-il

On va juste recommander, comme c’est le cas actuellement, aux motoneigistes de ne pas se rassembler dans les refuges, ajoute-t-il.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec prépare ses membres à une saison atypique en raison de la pandémie, mais outre les règles sanitaires des derniers mois, les motoneigistes ne devraient pas ressentir beaucoup d’impacts, croit Mario Poirier

Il pourrait aussi y avoir des restrictions sur les balades interrégionales, mais ça ne devrait pas causer de problèmes aux adeptes de notre région, étant donné la grandeur du territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !