•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Caisse Desjardins des ressources naturelles s’installe à Québec et Montréal

La façade de la caisse d'économie Desjardins des Mines, métaux et Services publics de Sept-Îles

La caisse d'économie Desjardins des Mines, métaux et Services publics de Sept-Îles a fusionné avec celle Alcoa-Manic-McCormik, de Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Radio-Canada

La Caisse Desjardins des ressources naturelles va ouvrir deux lieux d'affaires à Montréal et Québec afin de développer de nouveaux marchés auprès des clientèles des grands centres urbains.

Depuis quelques années, la Caisse avait comme souhait d’étendre ses services au-delà de la Côte-Nord pour offrir une expertise propre à la région à l’ensemble de la province.

En 2018, la fusion des caisses d'économie Desjardins Alcoa-Manic-McCormick, établie à Baie-Comeau, et celle des Mines, métaux et services publics, basée à Sept-Îles, s’inscrivait notamment dans l’atteinte de cet objectif.

Les deux caisses avaient été formées dans les années 60.

En 2018, on s’est donné un plan commun pour former une nouvelle coopérative pour prendre d’assaut le domaine des ressources naturelles à portée provinciale, a expliqué le directeur de la Caisse, Steeve Chapados, au micro de l’émission Bonjour la Côte.

Le président de la Chambre de commerce de Sept-Îles, Steve Chapados et le vice-président du groupe AXOR, Denis Cadoret.

Steeve Chapados, directeur de la Caisse Desjardins des ressources naturelles

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau

Steeve Chapados affirme que la Caisse Desjardins des ressources naturelles arrive à faire sa place dans ce nouveau marché, malgré les défis liés à la pandémie de COVID-19. Le directeur admet qu’il faut toutefois faire preuve de plus de créativité pour tisser des liens avec de nouveaux clients.

On profite de la pandémie pour être davantage actifs dans la création de contacts et de relations avec les différents acteurs qui œuvrent dans le secteur des ressources naturelles, comme les grands employeurs, les centrales syndicales, des associations sectorielles, des établissements postsecondaires.

Varier les investissements

La pandémie a également des impacts sur les marchés des ressources naturelles. La Caisse mise à la fois sur le secteur minier, la métallurgie, l’énergie et les produits forestiers.

Cependant, Steeve Chapados assure qu’en variant ses investissements et en ayant une bonne connaissance des cycles des marchés, la Caisse pourra prospérer.

C’est un peu plus difficile dans le secteur forestier en ce moment, mais l’industrie minière a le vent dans les voiles. La métallurgie est en train de reprendre aussi.

Une citation de :Steeve Chapados, directeur de la Caisse Desjardins des ressources naturelles

Il va y avoir des secteurs qui vont être plus forts et d’autres dans des creux de vague, ajoute M. Chapados, mais il faut pouvoir accompagner nos travailleurs et entreprises selon l’évolution des marchés.

Pour le moment, les rencontres se font de façon virtuelle et la plupart du travail est réalisé à distance. Une fois que la menace de la COVID-19 sera écartée, des bureaux basés dans les grands centres serviront d’espaces de travail et de rencontres. Steeve Chapados assure que les emplois seront maintenus sur la Côte-Nord.

On va recruter de nouveaux membres pour enrichir la coopérative et tout ça, dans le but de maintenir des emplois chez nous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !