•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un déficit prévu de 30 M $ pour le CISSS-AT

Caroline Roy écoute une personne hors champ durant un réunion du conseil d'administration.

Caroline Roy, PDG du Centre intégré de santé et de services sociaux (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Le Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) se dirige vers un déficit de 30 millions de dollars pour l’exercice financier 2020-2021.

Cette situation déficitaire survient quelques mois à peine après l’annonce d’un nouveau financement récurrent de 15 millions de dollars de Québec pour tenir compte des réalités propres à la région.

Après six mois du présent exercice financier, le manque à gagner atteint déjà plus de 17 millions de dollars. L’utilisation de la main-d'œuvre indépendante pourrait atteindre 50 millions de dollars cette année, alors qu’elle était de 40 millions de dollars l’an dernier.

Une infirmière

Le CISSS-AT explique son déficit par l’utilisation sans cesse grandissante de la main-d'œuvre indépendante, pour pallier le manque de personnel soignant.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Ça explique la totalité de notre déficit. Si on n’avait pas ces coûts-là et si l’ensemble de cette main-d'œuvre était nos employés à taux régulier avec un peu de temps supplémentaire, on serait même en surplus par rapport à nos prévisions budgétaires, souligne la présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy.

Chez les infirmières, le taux d’utilisation de la main-d'œuvre indépendante est passé de 3,43 % à 12,65 % entre 2018 et 2020. Ce taux a grimpé à 18 % chez les infirmières auxiliaires et les préposés aux bénéficiaires.

Le CISSS-AT souhaite que l’arrivée de nouveaux préposés aux bénéficiaires formés depuis le printemps permette de réduire ce taux.

Pandémie

Notons enfin que les dépenses directement liées à la pandémie de COVID-19 ne figurent pas au bilan financier du CISSS-AT, puisqu’elles seront épongées par le gouvernement du Québec. Selon les estimations actuelles, la facture pourrait atteindre 64 millions de dollars pour 2020-2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !