•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden remporte au final 306 grands électeurs contre 232 pour Trump

Il parle devant un lutrin.

Le président élu Joe Biden.

Photo : Reuters / Kevin Lamarque

Radio-Canada

Le démocrate Joe Biden a finalement remporté 306 grands électeurs contre 232 pour son rival républicain Donald Trump, après l'annonce vendredi par les grands médias américains des résultats de la présidentielle dans les deux États où ils n'avaient pas encore été proclamés.

Le président désigné Joe Biden a été déclaré vainqueur en Georgie (16 grands électeurs), et Donald Trump, en Caroline du Nord (15), ont précisé ces médias, parmi lesquels CNN et NBC.

La répartition des grands électeurs est exactement la même que lors de la présidentielle de 2016, mais inversée : à l'époque, Donald Trump en avait 306 à son actif, contre 232 pour Hillary Clinton.

Joe Biden avait besoin de 270 grands électeurs pour remporter l'élection présidentielle et faire son entrée à la Maison-Blanche le 20 janvier prochain.

Aucun démocrate n'a remporté la Georgie depuis 1992. L'avance de Donald Trump n'a cessé de fondre avec la progression du comptage, avant que Joe Biden prenne la tête de la course dans la nuit du 5 novembre.

Sans surprise, Donald Trump a quant à lui été donné vainqueur en Caroline du Nord, État du Sud-Est traditionnellement républicain.

Le candidat démocrate a remporté jeudi l'État de l'Arizona, selon les grands médias américains. C'est la première fois que le camp démocrate gagne dans cet État en 24 ans.

NBC, CBS, ABC et CNN ont déclaré vainqueur le candidat démocrate avec une avance de plus de 11 000 voix dans cette élection serrée, ce qui a permis à Joe Biden de compter sur 11 grands électeurs.

Fox News et l'Associated Press avaient déjà donné le candidat démocrate vainqueur dans la nuit ayant suivi le scrutin du 3 novembre, au grand dam de son rival républicain, le président Donald Trump.

Ce dernier refuse toujours de reconnaître la victoire de Joe Biden plus d'une semaine après le scrutin. Il continue d'affirmer, sans preuve, que l'élection a été truquée.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !