•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gouvernements canadiens demandent plus de 85 G$ pour la crise des opioïdes

Logo de la compagnie Purdue sur un immeuble.

Les demandes s'inscrivent maintenant dans les procédures de faillite de Purdue Pharma, lancées l'an dernier (archives).

Photo : Associated Press / Douglas Healey

Les gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada réclament un total de 85,5 milliards de dollars à Purdue Pharma et une quarantaine d’autres entreprises pharmaceutiques pour les coûts liés à la gestion de la crise des opioïdes au pays.

La Colombie-Britannique à elle seule demande plus de 11,5 milliards de dollars de dommages pour les services de santé donnés à ses citoyens.

Le Québec réclame plus de 19,3 milliards, et l’Ontario quelque 33 milliards de dollars contre ces entreprises impliquées dans la fabrication, la distribution et la vente d'opioïdes, dont l’OxyContin.

Le recours a été lancé en 2018 par la Colombie-Britannique, mais on ne connaissait pas jusqu’ici les montants en jeu. Les demandes des gouvernements canadiens s’inscrivent maintenant parmi plus de 600 000 réclamations faites dans le cadre des procédures de faillite de Purdue Pharma, lancées l’an dernier devant un tribunal américain.

La conduite de Purdue et des autres défendeurs a créé ou aidé à la création d'une épidémie de toxicomanie en Colombie-Britannique et dans chaque province et territoire, peut-on lire dans la demande de la province de l’Ouest.

Les gouvernements canadiens accusent ces entreprises d’avoir été négligentes et d’avoir proféré des déclarations frauduleuses. Ils allèguent notamment que Purdue Pharma et les autres défendeurs ont minimisé les risques que posaient leurs médicaments lorsqu’elles en ont fait la publicité auprès des médecins, en particulier en ce qui concerne leur potentiel de dépendance.

Elles auraient ce faisant contribué à la crise que l’on connaît aujourd’hui, qui a fait des milliers de victimes au pays. En Colombie-Britannique seulement, les surdoses d’opioïdes ont déjà fait plus de 1000 morts cette année.

Des audiences pour cette affaire sont prévues jusqu’en juin 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !