•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore des délais pour les travaux à la piscine de l'UQTR

Vue aérienne de la piscine du CAPS de l'UQTR, en 2015.

L'UQTR cherche un nouvel entrepreneur pour effectuer la cure de jeunesse de sa piscine.

Photo : Facebook/ CAPS - Centre de l'activité physique et sportive

Tout indique que le chantier à la piscine de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) tourne au ralenti et qu'il s'étirera au moins jusqu'en mai 2021. Un appel de soumissions est ouvert pour trouver un nouvel entrepreneur pour des travaux pointus.

Le contrat à donner, dont la valeur oscille entre 264 200 $ et 366 199 $, concerne le remplacement du pont mobile de la piscine.

Les soumissionnaires ont jusqu'à vendredi pour présenter leur offre pour les rénovations qui devraient débuter dès la semaine prochaine, le 20 novembre. C'est ce qu'on apprend dans un avis publié sur le système d'appel d'offres du gouvernement du Québec qui précise que la durée prévue du contrat est de six mois.

Un autre appel d'offres est lancé pour le réaménagement de locaux au Centre d'activités physique et sportive (CAPS) de l'UQTR. Une durée de deux mois est prévue pour la réalisation de ces travaux, dont la valeur du contrat pourrait atteindre 199 999 $.

La piscine est fermée depuis août 2018. Elle devait initialement rouvrir en janvier 2019, mais quelques mois seulement après le début des travaux, un premier délai avait été annoncé.

L'UQTR avare de commentaires

Questionnée sur le sujet, l'UQTR rappelle que les travaux d'envergure ont été rendus nécessaires à la suite d'une inspection du béton de la piscine, qui a révélé des bris. Il n'est toutefois pas possible d'en connaître la cause.

Nos demandes d'entrevue et de prise d'images à la piscine ont été déclinées. Le chantier n'est pas ouvert au public , nous indique le responsable des communications de l'UQTR, Jean-François Hinse.

Une ouverture [de la piscine] est toujours souhaitée le plus rapidement possible en 2021 , précise-t-on.

L'UQTR en est à évaluer la nature d'un éventuel retard, dit Jean-François Hinse, qui ajoute que l'établissement d'enseignement prévoit faire le point sur les travaux au cours des prochaines semaines.

L'entreprise Trochaines, spécialisée en réfection du béton, est à l'ouvrage actuellement à la piscine de l'UQTR, mais ne déposera pas de soumission pour l'appel d'offres en cours pour le pont mobile de la piscine.

On a regardé l'appel d'offres, mais ce n'est pas dans notre intérêt , explique simplement le directeur au développement, Luc Lévesque, qui indique la nécessité d'un sous-traitant spécialisé pour la réalisation de ces travaux.

Une maison mobile de construction derrière une clôture.

L'entreprise spécialisée en réfection du béton Trochaines effectue présentement des travaux à la piscine de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Litige en cours

C'est l'entreprise Construction Côté et fils, basée à Saint-Raymond, qui était responsable des travaux depuis le début du chantier.

Jointe par téléphone, l'entreprise indique qu'elle a été écartée en raison du litige en cours, sans préciser depuis quand ni autres détails.

L'UQTR, qui mène cette démarche juridique, n'a pas non plus commenté.

Des impacts pour les utilisateurs

Ceux qui avaient comme résolution d'aller nager pour le début du Nouvel An devront prendre leur mal en patience.Dans une entrevue réalisée en janvier 2020, le recteur Daniel McMahon espérait que les rénovations soient complétées au plus tard en janvier 2021.

Les utilisateurs de la piscine de l'UQTR doivent prendre leur mal en patience, car tout indique que le chantier s'étirera jusqu'en mai 2021.

Les utilisateurs de la piscine de l'UQTR doivent prendre leur mal en patience, car tout indique que le chantier s'étirera jusqu'en mai 2021.

Photo : getty images/istockphoto / torwai

Parmi les nageurs qui espéraient pouvoir profiter des infrastructures, il y a ceux qui s'entraînent au sein du Club de natation Mégophias.

Ce que je sais, c'est que la démolition est terminée. Présentement, ils sont en train de faire la construction , dit l'entraîneur Charles Labrie qui a peu d'écho de l'avancement des travaux.

Le club a donc pris l'initiative de renouveler ses ententes actuelles jusqu'en juin. Ce sont donc une cinquantaine d'heures d'utilisation par semaine qui sont réservées dans les piscines du Cégep de Trois-Rivières et du pavillon DLS du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir. Reste que la solution n'est pas optimale.

Avant, on avait un avantage sur beaucoup d'autres clubs au Québec parce qu'on avait un bassin de 50 mètres avec les installations haute performance, explique Charles Labrie. Maintenant, on a beaucoup moins d'avantages, ce qui peut nuire aux athlètes de très haut niveau. [...] C'est sûr que ça nuit à leur développement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !