•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements climatiques : conjuguer les spécialistes du climat au savoir autochtone

La communauté de Kashechewan dans le Nord de l'Ontario.

La communauté de Kashechewan sur la côte de la baie James.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Des conseils tribaux recevront des fonds pour l’embauche d’un spécialiste du climat qui associera le savoir traditionnel autochtone et la science pour aborder diverses questions liées aux changements climatiques.

À l’aide de ces spécialistes, nous allons offrir des outils d’échange de connaissances sur l’adaptation aux Premières Nations, souligne Chantal Sarrazin-Delay, chef de projet adjointe du groupe Up North on Climate de l’École de l’environnement de l’Université Laurentienne de Sudbury, qui est partenaire du projet.

Mme Sarrazin-Delay souligne que les régions plus nordiques sont plus touchées par les changements climatiques.

L’initiative est codirigée par le Grand Council Treaty 3 et les conseils tribaux de Mushkegowuk, Matawa, Nokiiwin, Shibogama et Keewaytinook Okimakanak.

Au Grand-Nord, au-delà de la route 11, on s’attend à plus de réchauffement. Par exemple, dans la Première Nation de Fort Severn, sur les rives de la baie d’Hudson, on s’attend à une augmentation de la température d’environ 5 degrés Celsius d’ici l’année 2100, indique Chantal Sarrazin-Delay.

Le secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles, Paul Lefebvre, a participé à l’annonce du financement de 841 000 $ remis à l’université pour ce projet auquel collaborent 60 Premières Nations qui font partie des territoires du Traité 3, du Traité 9 et du Traité Robinson-Supérieur.

Ce programme profite directement aux communautés autochtones en aidant des individus à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à la gestion des impacts de plus en plus complexes des changements climatiques, affirme M. Lefebvre dans un communiqué.

Le financement provient du programme Renforcer la capacité et l’expertise régionales en matière d’adaptation (RCERA).

Avec les informations de Sophie-Houle Drapeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !