•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une résidence pour personnes handicapées de Trois-Rivières lance un ultime cri du cœur

Mur extérieur de la résidence Entre-Deux

La résidence Entre-Deux, qui a deux points de services à Trois-Rivières. héberge des personnes vivant avec un handicap physique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Faute de financement, la résidence Entre-Deux de Trois-Rivières, une ressource en hébergement pour personnes handicapées, craint devoir fermer dans les prochains mois.

La résidence dénonce le fait que ses employés n’aient pas le droit à la même prime de 4 $ l'heure donnée aux préposés aux bénéficiaires.

Nous étions convaincus que le gouvernement n’aiderait pas que ses employés, qu’il nous aiderait nous aussi , a fait valoir la directrice générale de l’établissement, Geneviève Boivin, au micro de Toujours le matin.

Geneviève Boivin en entrevue.

La directrice générale de la résidence Entre-Deux, Geneviève Boivin, ne sait pas comment son établissement pourra boucler son budget 2020-2021.

Photo : Radio-Canada

Il s’agit d’une grave iniquité selon elle, qui considère que la situation n’arrange en rien le sous-financement chronique dont elle dit la résidence Entre-Deux victime depuis des années.

Cette ressource en hébergement pour personnes handicapées ajoute que toutes ses demandes d’aide au gouvernement sont restées lettre morte.

Dans les derniers mois, la résidence a dû piger dans l’argent qu’elle avait mis de côté pour offrir à ses employés un salaire équivalent à celui offert dans le secteur public.

Geneviève Boivin raconte avoir été frapper à la porte du CIUSSS MCQ, du ministère de la Santé et du Conseil du Trésor pour obtenir de l’aide, mais en vain. Une rencontre avec l’équipe du ministre responsable de la Mauricie, Jean Boulet, doit éventuellement avoir lieu.

La résidence Entre-Deux ne pense cependant pas avoir suffisamment d’argent pour rester ouverte plus de deux mois.

Si l’établissement venait à fermer, 24 résidents risquent d'être touchés. Ces gens-là, s’ils ne sont pas chez nous, ils vont en CHSLD et ce n’est pas une clientèle de CHSLD , déplore la directrice de l’Entre-Deux.

L'établissement fait face à des difficultés financières depuis des années. En 2017, ses résidents l'avaient sauvé de la fermeture.

Avec les informations d'Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !