•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de médecins albertains demandent des mesures sanitaires strictes

Un médecin marche dans un corridor d'hôpital.

Plus de 400 professionnels de la santé et des syndicats demandent à la province d'imposer des restrictions aux groupes sportifs et aux activités récréatives.

Photo : Radio-Canada

Charlotte Dumoulin

Des centaines de médecins albertains affirment que la province n'a pas réussi à maîtriser le coronavirus et que le système de santé est en danger. Dans une lettre ouverte, appuyés par trois grands syndicats, ils pressent le premier ministre, Jason Kenney, d'imposer des restrictions comme celle de forcer les gens à travailler de la maison s'ils le peuvent.

Il n’y a plus de temps. Nous devons agir maintenant, estime Tehseen Ladha, coauteure de la lettre.

Plus de 400 médecins comme elle demandent notamment à la province d'imposer des restrictions aux groupes sportifs et aux activités récréatives.

Se joignent à leur voix celles du Syndicat des infirmiers et infirmières unis de l'Alberta, du Syndicat des employés provinciaux de l'Alberta et de l'Association des sciences de la santé de l'Alberta, qui représentent ensemble plus de 115 000 travailleurs de la santé.

Tous ces signataires veulent que le gouvernement albertain ferme les salles à manger des restaurants, les casinos et les théâtres. D’après eux, il faudrait également suspendre les services religieux.

Toutefois, les médecins sont d’avis que les écoles devraient rester ouvertes.

Nous avons été témoins de la rapidité avec laquelle les hôpitaux de Winnipeg, des États-Unis, de Belgique et d'Autriche ont été débordés. Le moment d'imposer des mesures graduelles est passé, est-il écrit dans la lettre.

Les professionnels de la santé sont particulièrement préoccupés par la hausse importante du nombre de cas quotidiens, du taux de positivité des tests et du nombre d’éclosions dans les hôpitaux. Avec 217 hospitalisations mercredi, la province a atteint un sommet, déplorent-ils.

Lorsque le personnel tombe malade ou doit se mettre en quarantaine, nous n'avons pas des personnes dûment qualifiées pour remplir leurs tâches, indique la lettre.

Selon des informations obtenues par CBC, le gouvernement albertain s’apprête déjà à imposer de nouvelles restrictions sanitaires à cause de l’augmentation record du nombre de cas de COVID-19. Toutefois, les restrictions n'entraîneraient pas la fermeture des commerces.

La survie des entreprises

Les médecins reconnaissent que les mesures qu’ils proposent peuvent avoir des conséquences sur les entreprises. Pour cette raison, ils suggèrent que le gouvernement offre aux entreprises touchées une aide financière pour traverser la fermeture proposée.

Selon l’urgentologue et signataire de la lettre Joseph Vipond, une telle intervention du gouvernement pourrait éviter la fermeture complète de l’économie.

On ne peut pas éviter une crise, mais on peut éviter une crise vraiment plus grave, conclut-il.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !