•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CSN exige la fourniture du masque N95 au personnel de la santé

La requête de l'organisation syndicale s’appuie notamment sur le risque de transmission aérienne reconnu par l’OMS.

Un masque N95.

La FSSS-CSN demande à la Cour supérieure de déclarer illégale la ligne de conduite de la CNESST concernant le port des équipements de protection individuelle, notamment le masque N95, dans le contexte de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fédération de la santé et des services sociaux, membre de la CSN (FSSS-CSN), entame une bataille judiciaire afin que les employeurs fournissent des masques N95 au personnel de la santé.

La FSSS-CSN s’adresse aujourd'hui à la Cour supérieure afin que celle-ci oblige la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) à remplir son rôle en prévention et qu'elle fasse respecter les obligations de la Loi sur la santé et la sécurité au travail dans tous les milieux de travail.

L’organisation syndicale estime que la CNESST se fait dicter unilatéralement son action en prévention par des tiers, plus spécifiquement l’INSPQ.

La FSSS-CSN demande à la Cour supérieure de déclarer illégale la ligne de conduite de la CNESST concernant le port des équipements de protection individuelle (EPI), notamment le masque N95, dans le contexte de la pandémie.

L’organisation syndicale, qui représente près de 100 000 membres dans le réseau public de la santé, veut que la CNESSTordonne aux employeurs de fournir les équipements de protection aux personnels de la santé.

La FSSS-CSN s’appuie notamment sur le risque de transmission aérienne reconnu par l’OMS ainsi que par l’Agence de la santé publique du Canada.

Nous nous désolons de devoir intenter un tel recours pour forcer la CNESST à jouer son rôle, afin que les travailleuses et les travailleurs soient en sécurité dans tous les milieux de travail et, par le fait même, toute la population, a expliqué Judith Huot, vice-présidente de la FSSS-CSN.

Jeff Begley, le président de la FSSS-CSN, estime qu’il n’est pas normal que plus de 8 mois depuis le début de la pandémie on ne donne toujours pas accès au masque N95 pour l’ensemble du personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !