•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Roy et les Remparts enthousiasmés par la bulle

Des joueurs des Remparts sont placés pour une mise au jeu lors d'un match.

Les Remparts n'ont eu le temps de jouer que deux matchs, début octobre, avant que leur saison soit suspendue en raison de l'instauration de la zone rouge.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Capovilla

Plus d’un mois après que la saison des Remparts a été mise sur pause, Patrick Roy ne cache pas son enthousiasme quant à la tenue d’une compétition entre sept équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à compter de la semaine prochaine au Centre Vidéotron.

Si quelques détails sont encore à ficeler, la LHJMQ, forte de l’appui de la Direction de santé publique, a confirmé mardi qu’elle allait de l’avant avec la formation d’une bulle sanitaire à Québec, du 17 au 27 novembre, pour 7 équipes du circuit Courteau présentement en zone rouge.

Tout le monde est excité à l’idée de recommencer à jouer et en plus, le fait que ça se passe ici, au Centre Vidéotron, c’est un trip pour les jeunes , s’est réjoui l'entraîneur-chef et directeur général des Remparts.

Ses joueurs ont gardé le moral depuis un mois, mais l’incertitude concernant la reprise de la saison commençait à peser, souligne le membre du temple de la renommée du hockey.

Patrick Roy en conférence de presse.

Patrick Roy

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Hier, on dirait que c’était comme irréel, mais aujourd’hui je pense que les gars réalisaient qu’on a des chances de jouer notre premier match dans moins d’une semaine. C’est un bon sentiment pour tout le monde, a-t-il expliqué après l’entraînement des siens mercredi.

Trouver un moyen de jouer

S’il s’attend à une petite période d’adaptation lors du premier match, l’équipe devrait rapidement retrouver ses repères, estime l’ex-gardien de but. Après tout, ces six rencontres en une dizaine de jours que disputeront les siens.

Je pense qu’il y a une progression qui s’est faite chez nos joueurs depuis un mois, maintenant c’est de l’amener dans les matchs.

S’il a tenté de profiter de cette période d’entraînement prolongée, Patrick Roy estime qu’il fallait trouver un moyen pour les équipes en zone rouge de jouer des matchs avec l’accord de la santé publique.

Il espère comme tout le monde un certain déconfinement en décembre, mais si ce n’est pas le cas, le circuit Courteau devra continuer d’être créatif. L’expérience à Québec va en dire long sur ce qui peut se passer par la suite, croit-il.

Les deux joueurs posent avec leur bâton au bord de la rue devant un filet de hockey de rue.

Viljami Marjala et Aapo Siivonen s'entraînent avec leurs coéquipiers des Remparts depuis plusieurs semaines.

Photo : Remparts de Québec

Les Finlandais pourront-ils jouer?

Reste à savoir maintenant si les deux nouveaux joueurs finlandais des Remparts pourront sauter sur la patinoire avec leurs coéquipiers la semaine prochaine. Une mésentente persiste sur le statut amateur des joueurs étant entrés au Canada grâce à un visa de travail.

La Ligue canadienne de hockey n’a donc toujours pas donné le feu vert pour que ces derniers jouent des matchs. On fait tout en notre possible pour qu’ils soient dans l’alignement mardi prochain, assure Patrick Roy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !