•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq activités à ne pas manquer au Salon du livre de Montréal

L'écrivain Dany Laferrière sourit au micro d'ICI Première en regardant la personne qui lui parle.

Dany Laferrière fait partie des auteurs et autrices qui offriront des dédicaces virtuelles sous la forme de tête-à-tête de 5 minutes lors du Salon du livre de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Radio-Canada

L’événement littéraire montréalais propose pas moins de 450 activités cette année dans une formule en partie virtuelle pour tous ceux et celles qui raffolent des livres. En voici cinq qui ont retenu notre attention.

Une séance de dédicace virtuelle, pourquoi pas?

Un Salon du livre, c’est l’occasion de bouquiner, mais surtout de rencontrer les auteurs et autrices que nous admirons, qui nous font vibrer.

À défaut de nous permettre de piquer une conversation sur le coin d’une table de kiosque, le Salon du livre de Montréal (SLM) propose cette année une formule de rencontres virtuelles. Les modalités varient selon les écrivains et écrivaines, mais la plupart offrent deux options : une rencontre en tête à tête de 5 minutes ou une discussion de groupe – 4 ou 5 personnes seront jumelées – de 25 minutes.

Pour participer à une de ces rencontres, il faudra acheter un livre sur Leslibraires.ca à l’aide d’un module intégré au site web du Salon. Dany Laferrière, entre autres, figure parmi les personnes avec qui plusieurs chanceux et chanceuses pourront s’entretenir.

Des lectures publiques dans nos oreilles

Pour les amoureux et amoureuses de la littérature narrée, une vingtaine de lectures publiques sont offertes. Parmi celles-ci, L’heure du conte, une formule présentée par Bibliothèque et Archives nationales du Québec, aura lieu jusqu’à la fin novembre les mardis, samedis et dimanches de 10 h 30 à 11 h. Un moment parfait pour s'emmitoufler en famille avec un bon chocolat chaud.

Des tables rondes pour faire découvrir ou réfléchir

On les entend souvent, leurs murmures et exclamations, au loin alors qu’on bouquine entre les rangées de kiosques : les tables rondes sont des lieux de réflexion et de rencontre incontournables des salons du livre.

Du 12 au 15 novembre, près d’une quarantaine d’entre elles seront tenues de façon virtuelle ou en présentiel, en direct du Palais des congrès.

Animée par Madioula Kébé-Kamara, cofondatrice de Diverses Syllabes, la discussion Décolonisation de l’édition au Québec et en francophonie abordera la question de la diversité dans le monde littéraire. L’événement, accessible seulement en ligne, sera diffusé le vendredi 13 novembre à 16 h.

La jeune femme habillée de noir sourit et regarde le photographe.

L'autrice et éditrice Madioula Kébé-Kamara

Photo : Hamza Abouelouafaa

Des entrevues pas piquées des vers

Une quarantaine d’entrevues seront également offertes au public cette année, notamment avec Catherine Mavrikakis, Kim Thúy, Chrystine Brouillet et Emmanuel Carrère. La majorité sera accessible sur le net, mais d’autres ne pourront être écoutées que par les personnes se déplaçant au Palais des congrès de Montréal.

Présentée en partenariat avec le Consulat de France à Québec, l’entrevue avec l’écrivaine anarcha-féministe Lola Lafon, qui publie cette année Chavirer, un roman qui a renversé le club de lecture de l’émission Plus on est de fous, plus on lit! cet été, attirera sans aucun doute les gens ayant un intérêt pour les questions des mécanismes de la prédation sexuelle, de la souffrance et du pardon.

L'écrivaine esquisse un sourire.

L'écrivaine française Lola Lafon

Photo : AFP / Joel Saget

Les personnes intéressées à assister à l’entrevue devront s'inscrire sur le site du SLM. L’événement aura lieu le dimanche 15 novembre à 12 h.

Des ateliers pour tous les goûts

Une quinzaine d’ateliers, presque tous accessibles en ligne, seront également offerts pour les personnes qui aiment mettre de nouveaux savoirs en pratique.

Animé par Elina Timsit, éditrice et directrice générale de Prolepse, l’atelier Sappho se libère : l'écriture érotique inclusive proposera d’explorer les plaisirs sensuels de façon moins grand public. L’atelier aura lieu en ligne le samedi 14 novembre de 13 h à 14 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !