•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la menace de la zone rouge plane sur le Bas-Saint-Laurent

Chargement de l’image

La santé publique du Bas-Saint-Laurent estime que la situation dans La Matanie est préoccupante (archives).

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La direction régionale de santé publique demande aux Bas-Laurentiens d’observer à la lettre les mesures sanitaires pour freiner la propagation de la COVID-19 sur le territoire, appelant du même souffle les résidents de La Matanie à se faire dépister.

La santé publique enjoint les résidents de la région à respecter la distanciation physique, le port du couvre-visage et le lavage des mains lors de contacts sociaux et familiaux en plus d'éviter de prendre part à un rassemblement s’ils ressentent des symptômes de la COVID-19.

On demande aussi aux citoyens d’assurer une vigie collective du respect de ces mesures et de se faire dépister au moindre symptôme associé à la COVID-19.

Le directeur régional de santé publique pour le Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, rappelle par communiqué que la région est l’une des dernières au Québec à ne pas être au palier d’alerte rouge.

« Refuser d’aller à une fête, porter son masque et éviter des rassemblements, c’est se donner toutes les chances d’éviter de devenir un vecteur de transmission du virus. »

— Une citation de  Dr Sylvain Leduc, directeur régional de santé publique

Il souligne qu’un passage au niveau d’alerte rouge entraînerait de nombreuses restrictions, notamment dans les domaines de la restauration, des sports et des activités culturelles.

Appel au dépistage ciblé dans La Matanie

Dr Leduc indique, toujours par communiqué, que la situation en Matanie est particulièrement préoccupante.

Il maintient que le virus circule dans la communauté et qu’il est de la responsabilité de tous de prêter attention au respect des mesures sanitaires, que ce soit au travail, en famille ou ailleurs.

Jusqu’à maintenant, 84 personnes ont contracté la COVID-19 dans les deux foyers d’éclosion de La Matanie, soit à la Résidence des Bâtisseurs ou à la Résidence des Sages, toutes les deux situées à Matane, selon les données du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Chargement de l’image

La clinique de dépistage mobile est ouverte de la rue Cartier, à Matane, sera ouverte jeudi et vendredi pour les personnes qui souhaitent se faire dépister et qui ont pris rendez-vous (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

La direction de la santé publique affirme que la transmission communautaire est plus soutenue depuis la semaine dernière sur le territoire de la MRC de La Matanie.

Elle demande donc à tous les travailleurs des ressources d’hébergement pour les personnes aînées et adultes vulnérables (RPA-RI) et à tous les employés des soins à domicile du CISSS du Bas-Saint-Laurent qui travaillent en Matanie de passer un test de dépistage de la COVID-19.

Les personnes qui souhaitent passer un test de dépistage doivent prendre rendez-vous au préalable en composant le 1 877 644-4545.

Pour accélérer le processus de dépistage, la santé publique indique que la clinique de dépistage mobile située au 262, rue Cartier, à Matane, sera ouverte de 8 h à 20 h jeudi et vendredi.

Le Dr Sylvain Leduc donnera un point de presse jeudi en fin de matinée pour faire le point sur la situation de la pandémie dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !