•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Course aux décorations de Noël : les magasins pris d'assaut

L’appel du maire de Québec Régis Labeaume a été entendu. Les ventes de lumières de Noël et de décorations explosent dans les magasins de la Capitale-Nationale.

L’appel du maire de Québec Régis Labeaume a été entendu. Les ventes de lumières de Noël et de décorations explosent dans les magasins de la Capitale-Nationale.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Pierre-Alexandre Bolduc

C’est la course folle dans les magasins de décorations de Noël. Au cours de la dernière semaine, les ventes ont bondi à un niveau jamais atteint auparavant, à pareille date. Plusieurs commerçants soutiennent avoir déjà vendu deux fois plus de marchandise qu’à l’habitude.

Line Larose et son conjoint Vincent Soulard ont les mains pleines. Ils hésitent. Quels ensembles de lumières ont-ils besoin pour compléter leurs décorations?

Je t’avoue que d’habitude, je décore vers le 10 décembre. Cette année, j’ai commencé à décorer dimanche! Ça fait du bien! lance Line Larose.

Line Larose et son conjoint Vincent Soulard dans un magasin.

Line Larose et son conjoint Vincent Soulard vont décorer l’extérieur de leur maison cette année avec enthousiasme.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Vincent Soulard l’écoute et rit sous son masque. Il avoue que lui aussi, il en avait particulièrement envie cette année.

Mon chum, jamais il veut décorer à l’extérieur, s'exclame sa douce. Et là, tantôt dans l’auto, il a dit viens-t'en, on s’en va acheter des lumières pour mettre dehors!

Des ventes records

Depuis une semaine, les quincailleries, les centres de jardinage et les magasins à grande surface n’ont jamais vu une telle affluence au mois de novembre pour les décorations de Noël.

Dans une succursale d'une quincaillerie Canac de la région de Québec, une grande partie du magasin est dédiée uniquement aux décorations du temps des Fêtes. Des sapins artificiels, des pères Noël, des couronnes et surtout des rangées complètes de lumières de Noël de toutes les couleurs qui commencent de plus en plus à être dégarnies.

Le monde achète des décorations de Noël à un rythme comme on n’a jamais vu

Une citation de :François Gendron, directeur d'une quincaillerie Canac sur le boulevard Henri-Bourassa à Québec
Le directeur d’une quincaillerie Canac dans la région de Québec, François Gendron, n’a jamais vu un engouement semblable pour les décorations de Noël au début du mois de novembre.

Le directeur d’une quincaillerie Canac dans la région de Québec, François Gendron, n’a jamais vu un engouement semblable pour les décorations de Noël au début du mois de novembre.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

On a beaucoup d’inventaire, mais ça commence à diminuer, explique François Gendron. Donc, éventuellement on va tomber en rupture de stock.

Les snowbirds qui doivent passer l’hiver au Québec en raison de la pandémie représentent une clientèle particulièrement intéressante. Ils repartent généralement avec des factures de décorations frôlant les 200 dollars.

Faut qu’ils s'équipent de A à Z parce qu’ils n'ont pas de sapins et pas de décorations.

Des sapins déjà vendus

Chez Floralie Jouvence, l’achalandage est aussi impressionnant. Le directeur du magasin Philippe Belzile affirme que tout ce qui est Noël, ç’a doublé en termes de ventes cette année.  

On a déjà vendu un camion complet de sapins, c’est astronomique!

Une citation de :Philippe Belzile, Floralies Jouvence

On n'aurait pas cru que tout le monde ferait un sapin quand il fait 20 degrés dehors, ajoute-t-il.  

Le directeur du magasin Floralie Jouvence, Philippe Belzile, soutient avoir vendu deux fois plus de marchandise de Noël qu’à l’ordinaire. Il craint des ruptures de stock.

Le directeur du magasin Floralie Jouvence, Philippe Belzile, soutient avoir vendu deux fois plus de marchandise de Noël qu’à l’ordinaire. Il craint des ruptures de stock.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Défis d’approvisionnement?

Puisque la marchandise est importée en bonne partie de l’Asie, les directeurs de Canac et Floralie Jouvence craignent avoir de la difficulté à s’approvisionner en cas de pénurie de décorations. 

Les ventes se font plus rapidement, mais les commerces n’auront pas pour autant plus de marchandise au cours des prochaines semaines. 

Jean-François Belleau du Conseil canadien du commerce de détail n’est pas trop inquiet quant à de potentielles ruptures de stock par contre. Il soutient que les fournisseurs pourront s’ajuster au cours des prochaines semaines pour répondre à la demande. 

Une allée de magasin remplie de lumières de Noël.

Les boîtes de lumières de Noël se vendent « comme des petits pains chauds ».

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Un comportement normal

À Québec, le maire Régis Labeaume avait invité ses citoyens à décorer davantage et plus tôt cette année. Il espérait ainsi remonter le moral de la population alors que tous doivent se plier aux consignes sanitaires du gouvernement.

Le psychologue Marc-André Dufour croit que l’appel du maire a visiblement été entendu.

On traverse une période qui est particulièrement morose. On vit beaucoup de frustration, de privation. On n'est pas habitués à faire des sacrifices aussi concrets. J'ai l'impression qu'on se sent impuissant par rapport à beaucoup de choses. On va aller chercher du plaisir où on peut. Donc l'idée de décorer la maison et de mettre des lumières, j'ai l'impression que ça correspond beaucoup à ce besoin-là.

La plupart des consommateurs rencontrés trouvaient l’idée de décorer réconfortante. Certains disaient même avoir été encouragés à décorer une toute première fois en raison de leurs voisins qui avaient déjà installé leurs lumières la fin de semaine dernière… en bermuda.

Nouveau calcul à venir pour les commerçants

Le Conseil canadien du commerce de détails n'a jamais compilé la valeur des ventes de décorations de Noël dans le passé.

Selon le directeur des relations gouvernementales au Conseil canadien de commerce de détails, Jean-François Balleau, qui représente entre autres les grandes chaînes comme Rona ou Wal-Mart, la valeur financière des ventes de décorations sera ajoutée lors du prochain sondage réalisé par l'association qui représente les commerçants.

Sur le site web de Statistique Canada, seules les ventes pour les cadeaux sont calculées. Les plus récentes données de Noël qui datent de 2015 démontrent par contre que plus de quatre ménages sur dix achètent maintenant des ampoules de Noël DEL!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !