•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec défend l’embauche de consultants en communication pour Horacio Arruda

Le Dr Arruda en conférence de presse.

Le Dr Horacio Arruda est devenu en quelques semaines l'une des figures médiatiques les plus connues au Québec et au Canada.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« C’est tout à fait normal d’engager des gens pour l’aider », a expliqué la vice-première ministre Geneviève Guilbault mercredi en réponse aux questions des journalistes sur l’embauche de consultants en communication pour épauler le directeur national de santé publique du Québec.

Le gouvernement Legault a embauché l'ancien attaché de presse du Parti québécois, Éric Gamache, au service de la firme TACT depuis six ans, pour assister Horacio Arruda dans le cadre de ses nombreuses conférences de presse sur la COVID-19.

Les services de M. Gamache ont été retenus pour une durée de trois mois pendant laquelle Québec prévoit dépenser un maximum de 60 000 $, selon les interventions.

L'ancien attaché de presse du PQ a notamment prodigué ses conseils à François Legault, quand il était dans la formation souverainiste, ainsi qu'à Pauline Marois, en vue du débat des chefs.

En mars dernier, le gouvernement avait dépensé 60 000 $ pour embaucher la stratège politique France Amyot pour conseiller le directeur national de la santé publique.

Mme Amyot a travaillé par le passé avec le Bloc québécois et le Parti québécois, en plus de diriger la dernière campagne de Jean-François Lisée.

Considérant les enjeux importants auxquels doit faire face M. Arruda, Geneviève Guilbault estime qu’il est tout à fait dans l’ordre des choses de fournir les conseils et le soutien d’un expert en communication au directeur national de santé publique dans de telles circonstances.

« La communication est toujours importante, mais elle l’est encore plus en temps de pandémie […] la communication, c’est le nerf de la guerre. »

— Une citation de  Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

Nous devons communiquer massivement et clairement, de façon à ce que les Québécois comprennent bien la situation et collaborent avec les règles que nous mettons en place.

Horacio Arruda bénéficie de services-conseils en communication depuis la fin mars, selon nos informations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !